En attendant le printemps

Nord du Québec – 2012 – Chapais, village non loin de Chibougamau, nous sommes en plein hiver.  ♥♥♥♥

Ici, Marie-Geneviève Chabot dressera le portrait de trois hommes (et une conjointe) dans une de leurs journées classiques. Pêche, bricole et Ski-doo, des passions bien différentes…

Mais sont-ce des passions ou de réelles activités ?

Car au fil des minutes du documentaire, nous apprendrons que Chapais était un village peuplé de centaines d’habitants bien des années auparavant. Mais voilà, un incendie meurtrier en 1980, puis la fermeture de la mine au début des année 90, ont poussé la population à un départ vers d’autres contrées.

Certaines sont parties (comme la compagne de Berny personnage central), mais nos trois ancien-mineurs sont restés ne trouvant leur stabilité que dans le lieu qu’ils connaissaient si bien.

Il ne faut pas se leurrer, ce sont les mines qui ont créé les villages et fait venir la population. Alors pour ceux qui y ont passé des décennies, une fois la mine fermée, où aller ?

Commence alors un processus d’acceptation : Exit le travail, les enfants, les biens matériels (dont la dévaluation a été radicale) et bonjour la solitude.

Au travers un constat actuel de la vie dans le nord, Marie-Geneviève Chabot livre un film simple et touchant et qui va à l’essentiel, avec un grand respect pour les lieux et la population.

Des personnages bien choisis, croqués dans leur moments de tout et de rien, d’aujourd’hui et d’hier mais surtout de souvenirs…

Moins d’une heure et demie passée de leur vie, dans leurs confessions. Et tout autour les images quasi-statiques de  la neige, des lacs gelés, des arbres blancs.

Mon pays c’est l’hiver…

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *