Derrière les murs

Un duplicata français de L’orphelinat. Assez intéressant grâce au jeu incarné de Laetitia Casta. ♥♥♥

Hiver 1922. Suzanne, jeune romancière en panne d’inspiration, décide de s’isoler à la campagne pour écrire son nouveau livre. Quand elle découvre une salle condamnée au sous-sol de la maison, elle se met à écrire avec une troublante facilité. Très vite, des visions et des cauchemars font leur apparition tandis que de mystérieuses disparitions de petite filles sèment le trouble dans le village.

 

Ce qu’il y a d’étonnant avec ce petit film, c’est qu’il tient la route.

Saluons tout d’abord la performance générale du casting. Laetitia Casta, Thierry Nevic (dont on ne dirait pas non à plus grande exposition), Jacques Bonnafé…

Tous ces acteurs sont crédibles malgré la difficulté du film d’époque. D’ailleurs c’est dans le regstre d’époque principalement qu’ils sont agréables à suivre. Si le film fait le pont avec le film à suspens (façon « orphelinat »), c’est finalement ce qui interpelle le moins. Non que cela soit raté…mais plutôt qu’il n’apporte rien d’exceptionnel à ce niveau.

 

Pour tout le reste, à commencer par sa reconstitution et la direction de ses acteurs, ce « derrière les murs »vaut le détour.

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *