Casse-tête chinois

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes. ♥La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois !

Non content d’avoir influencé toute une génération née dans les années 80, Cedric Klapish remet le couvert pour la troisième fois avec Xavier et sa vie foutraque, dans ses difficultés récurrentes à faire des choix, dans l’insouciance de ses comportements….

Avec sa traditionnelle équipe (Duris/De France/Tautoux/Reilly), il est vrai que le risque était faible de ne pas réussir la nostalgico/dramato/comédie. Pourtant le réalisateur français fait plus que des retrouvailles au sens simple du terme. Il se permet de prendre le temps de la description des personnages (sorte de mise à jour) et de n’imposer que peu d’intrigue à son troisième volet sans pour autant ennuyer son public. S’il fait un clin d’œil amusant dans sa dernière partie à l’Auberge Espagnole utilisant le quiproquo à très bon escient… Ce Casse-tête chinois lorgne bien plus du côté des poupées russes de par la maturité inhérente au personnage de Xavier : Accepter que sa vie puisse être bordélique et non-tracée; l’aimer et vivre avec ! Voici ce qui sera au menu.

Casse-Tete-Chinois

Interprétant pour la troisième fois le rôle pour lequel on l’identifie le plus, Romain Duris est fidèle au rendez-vous tout comme Audrey Tautoux et Cécile de France plus garçonne que jamais. On regrettera de ne pas plus voir Kelly Reilly dans le rôle de Wendy… sans doute le personnage le moins stéréotypé du groupe.

Le film est toutefois un final réussit même s’il était désormais impossible de créer l’effet de surprise. Un lieu commun certes… mais qui laisse comme une belle impression de cocon, de chaleur, de lieu réconfortant !

 

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *