Alyah

Aliyah ou la judaïcité pour les nuls : Intéressant pour un documentaire, inconsistant pour une fiction ! ♥

Paris 2011. Alex a vingt-sept ans. Il vend du shit et vit dans l’ombre de son frère Isaac, lequel, après avoir été son soutien, est devenu son fardeau. Alors quand son cousin lui annonce qu’il ouvre un restaurant à Tel-Aviv, Alex imagine le rejoindre pour changer enfin de vie.
Déterminé à partir, Alex doit dès lors trouver de l’argent et faire son Alyah.
Mais il devra aussi tout quitter : Paris qu’il aime tant, Esther son ancien amour, Mathias son ami de toujours et Jeanne qu’il vient de rencontrer.
Saisi entre son Alyah, la vente de drogue, ses amours complexes et un frère destructeur, Alex devra trouver sa voie.

 

Quel intérêt que ce film ?

Pour l’acteur principal, Pio Marmaï, comme pour son réalisateur, Elie Wajeman, ce long métrage ne sera rien d’autre qu’une faille dans leur filmographie.

Si, depuis « le premier jour du reste de ta vie », le premier semble avoir du mal à trouver de quoi confirmer (présence dans des films mineurs et palette diversifiée de jeu quasi inexistence), le second risque d’avoir du mal à trouver les financements pour un second long métrage.

Caméra à l’épaule, Elie Wajeman s’intéresse à un sujet sans jamais le traiter avec style ni profondeur. En outre une absence totale de rythme dans son film finit par faire décrocher son spectateur.

 

On ne pourra que conseiller à Pio Marmaï de mieux choisir ses films dans le futur…Ici sa gueule renfermée n’arrive jamais à émouvoir vraiment (il était toutefois difficile de rendre empathique un petit dealer bobo en manque d’identité)

 

 

 

Dans le rôle de Jeanne (nouvelle petite amie du personnage principal), Adèle Haenel joue plutôt correctement le rôle de la « fille en école de commerce » mais si je doute que c’était son intention au départ. Et l’on regrettera aussi la présence de Guillaume Gouix (certes dans un rôle mineur)

Bref…un film dont tout le monde aurait mieux fait de se passer !

 

 

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *