5 raisons de regarder dix pour cent

Elle est enfin arrivée la série produite par Dominique Besnehard sur l’univers des agents d’artiste. Sa production (de six épisodes seulement) vient d’être diffusée à RTS avant d’arriver en France le 14 octobre et sans doute en novembre au festival Cinémania !

L’an dernier déjà, ce dernier nous en parlait brièvement lors d’une entrevue pour la sortie de son livre, c’est désormais chose faite puisque France 2 a commencé une promotion monstre afin d’installer ce nouvel essai dans les familles.

Mais au fait, c’est quoi dix pour cent ?

Dix pour cent, c’est le quotidien de quatre agents de comédiens et comédiennes (donc très inspiré de la vie de l’ancien grand agent français) et qui, suite à la perte du membre fondateur de l’agence, se retrouve confrontés à quelques petites guerres personnelles dans l’agence. Au programme, des dialogues et des situations cocasses avec en prime un casting de vedettes françaises incroyables qui interprètent forcement leur propres rôles face à des agents (rémunérés dix pour cent en cas de contrat)

5 Raisons d’adorer

  • Une co-réalisation du grand Cédric Klapisch

Dominique nous avait avoué son soulagement à voir Cédric Klapisch s’associer au projet; ce dernier a co-réalisé plusieurs des épisodes dont le premier, drôle à souhait, avec Cécile de France ! On se souvient des meilleurs films de Klapisch (Chacun chercher son chat, la trilogie espagnole/russe/chinoise) et l’on se dit, forcement, qu’on ne peut pas passer à côté !

Dix pour cent2

  • Des vedettes ici et là…en fait partout

On l’a dit Cécile de France mais également Joey Starr, Nathalie Baye, Françoise Fabian….La grande famille du cinéma va en prendre un coup. Au programme, coups bas, ironie et magouilles seront au programme. La rivalité entre Françoise Fabian et Line Renaud est pour exemple une bonne idée (même si elle aurait pu être encore mieux amenée)

  • De l’autodérision pour les plus grandes stars

Si elle avait loupé le bateau avec Le Bal des Actrices, Cécile de France ne se prive pas, ici, de se moquer d’elle-même en interprétant son propre personnage….jugée trop vielle par l’équipe de Quentin Tarantino, elle se placera assez facilement en mauvaise situation pour les besoins du premier épisode

Fanny SIDNEY (Camille Valentini), Cecile DE FRANCE (Elle même) Réalisation : Cedric KLAPISCH, Lola DOILLON, Antoine GARCEAU Validée : Cecile DE FRANCE, Fanny SIDNEY  Validée : Michel FELLER, Cedric KLAPISCH, Harold VALENTIN 10% 10 POUR CENT

  • Une biographique du grand Dominique

Si la série n’était pas produite par le grand Dominique Besnehard, on se dit que, peut-être, la fiction l’emporterait sur le réel…Mais ici, nombreuses sont les situations qui paraissent plausibles (même si sans doute très exagérées). C’est drôle, cocasse et surtout, cela sent le vécu comme jamais !

  • Les agents eux-mêmes

Si la pléiade d’invités de marque faisait rêver, il fallait toutefois trouver des acteurs de charisme afin d’interpréter les agents de renom. Si Liliane Rovère amuse en vieille « impressario », Grégory Montel est attendrissant à souhait et Camille Cottin qu’on ne présente plus conserve son rôle de sarcastique arriviste…cette fois transformée en lesbienne intransigeante !

Dix pour cent3

Au programme, une bande de faux-culs capables de tout pour conserver leurs clients, quitte à se voler des comédiens entre eux.

Une mention spéciale à Nicolas Maury qui dispose sans doute des répliques les plus saisissantes : “Alors, y a déjà eu plein d’appels : Béatrice Dalle a un problème bancaire et c’est assez urgent et Isabelle Adjani a un problème de cheveux et c’est urgentissime.”

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *