Magic Magic

Du thriller et de la paranoïa au menu de ce nouveau long de Sebastian Silva (les vieux chats)  ♥♥♥

Les problèmes commencent dès l’instant où Alicia pose sa valise sur le sol chilien. Ayant quittée son Amérique natale pour rejoindre sa cousine, cette jeune femme réservée aboutit dans un pays hostile où elle    ne comprend ni la langue, ni les traditions. Étrangère dans une contrée étrange, elle regrette déjà ce voyage qui ne fait qu’empirer. En plus de subir difficilement les répercussions d’un choc culturel violent, Alicia est abandonnée par sa cousine entre les mains de ses amis, un trio au comportement excentrique. L’un d’entre eux, un hurluberlu d’origine américaine, s’avère incapable de résister à une nouvelle présence féminine et tente par tous les moyens de l’attirer vers lui. Alicia croit être au bout de ses peines jusqu’à ce qu’elle aboutit sur une île coupée du monde…

Quelle épisode éprouvant ! Magic Magic, malgré une bande annonce encore très explicite, est le genre de film qui vous prendra en otage pendant un bon moment !

Car    dans son nouvel opus, Sebastian Silva arrive à retranscrire idéalement la tension du thriller.… Certes, l’interprétation de l’espoir Juno Temple (Kaboom), de la (Sleeping Beauty) Emily Browning et du talentueux Michael Cera (Scott Pilgrim) y sont pour beaucoup mais il faut aussi soulever les souhaits de la mise en scène et du montage…étouffants. Sébastian Silva réussit à perturber le spectateur comme il est difficile aujourd’hui.

Le jeune réalisateur chilien de 34 ans semble se faire une place dans le monde du septième art et a même réussi à voir son film sélectionné à Cannes à la quinzaine des réalisateurs !

Croyez-moi, c’était justifié !

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.