La relève

Qui sont les jeunes grands acteurs français de demain… ? Les futurs Cassel, Duris, Canet, Dujardin ? En ce début 2013, et après le César du meilleur espoir masculin donné (fort justement) au belge Matthias Schoenaert, se profile une certaine génération prête à prendre d’assaut le septième art. Pourtant, tout n’est pas si facile, et beaucoup se sont heurtés à quelques échecs.

Matthias-Schoenaerts-Meilleur-Espoir-Masculin_portrait_w858.jpg

Prenons un jeune prometteur il y a une petite dizaine d’année (Gaspard Ulliel). Donnons-lui un césar du meilleur espoir masculin pour « Un long dimanche de fiançailles » en 2005…

 

Et puis ?

 

Et bien aujourd’hui, force est de constater que le jeune Ulliel semble plus préoccupé par ses participations aux campagnes publicitaires… que par des rôles importants au cinéma. Après avoir tourné pour Téchiné, Jeunet ou Van Sant, sa carrière semble toutefois avoir beaucoup ralenti.

 

Obtenir une surexposition temporaire et un césar du meilleur espoir ne garantie donc en rien aux jeunes acteurs la suite d’une carrière artistique importante.

 

Les cinq protagonistes que nous avons sélectionnés parmi la relève vous sont forcement familiers : Dans les derniers mois qui viennent de s’écouler, ils ont véritablement explosé sur le devant de la scène et devraient continuer à briller durant les années qui viennent.

 

 

Présentations

 

 Vincent-Rottier.jpg

 Vincent Rottiers

 

Sans doute le plus chevronnés des cinq. Une carrière de déjà dix ans et une première grosse exposition en 2009 dans « A l’origine » de Xavier Giannoli.

Depuis ? Le très beau Je suis heureux que ma mère soit vivante de Claude Miller, Love and Bruises de Lou Ye et l’an dernier L’hiver dernier et Renoir.

On le retrouvera en 2013 dans  L’écume des jours  de Gondry

 

 vincent-lacoste.jpg

Vincent Lacoste

Qui ne se souvient pas de celui qui utilisait joyeusement sa chaussette dans « Les bogos » ?

Deux après, on le retrouve dans Le skyllab  de Julie Delpy puis l’an dernier dans l’excellent Camille redouble  et le dernier Astérix et Obélix

Cette année il retrouvera son réalisateur des bogos, Riad Sattouf pour « Jacky au royaume des filles »

 

 arthur_dupont.jpg

Arthur Dupont

 

2010 et Bus Palladium  l’ont mis sur le devant de la scène. L’an dernier on l’a retrouvé dans Mauvaise filleMobile home et Les saveur du palais

On le retrouvera dès vendredi dans le petit dernier d’Agnès Jaoui : Au bout du conte

 

 raphael-personnaz.jpg

Raphael Personnaz

 

« La Princesse de Montpensier » collectionnait son lot de jeunes talents (Ulliel, Leprince-Ringuet et Personnaz) aussi, le petit Raphael aurait très bien pu passer inaperçu…

En 2012, il était du Trois mondes  de Catherine Corsini mais également d’ « Anna Karénine » de Joe Wright !

En 2013 est déjà sorti La stratégie de la poussette et After où il forme un couple glamour successivement avec Charlotte Lebon et Julie Gayet… Dans quelques semaines il interprétera Benjamin Malaussène dans l’adaptation du Penac Au bonheur des ogres

 

 Guillaume-Gouix.jpg

Guillaume Gouix

 

Nous sommes en 2011 lorsqu’il crève l’écran dans Poupoupidou . On le retrouve quelques semaines plus tard dans  Et soudain, tout le monde me manque puis dans un petit rôle du Woody Allen  Midnight in Paris

L’an dernier dans Hors les murs, il est attendu prochainement dans « Attila Marcel » avec Anne le Ny.

 

Si les cinq ont déjà été nommés comme révélations aux Césars, aucun ne l’a pourtant emporté. Ce qui ne les empêche pas d’être un peu partout pour autant ; Personnaz et Gouix œuvrant principalement dans le registre beaux-gosses, Dupont et Lacoste dans la comédie  et Rottier dans les drames et films historiques.

 

Quand on sait que Romain Duris, Vincent Cassel et Guillaume Canet ont tous les trois été nommés dans cette catégorie sans jamais l’obtenir…On se dit que nos cinq compères ont un bel avenir devant eux…non ?

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *