Aller à la barre d’outils
Affichage : 1 - 8 sur 17 RÉSULTATS

Pièce maîtresse

Il est difficile d’écrire sur un film si bien écrit. Si bien, qu’il n’a pas l’air de l’être. C’est même difficile de le regarder, tellement il reflète la vie dans sa spontanéité, ses grandeurs et ses échecs à couper le souffle. Mistress America m’est tombé dessus avec tout son charme et son exaspérante hystérie : Greta – l’autre -, en pièce maîtresse.

Écorchée vive

L’Année des treize lunes c’est le chant du cygne, ou plutôt du vilain petit canard. Les dernières errances de Elvira, née Elwin. Ancien boucher de profession, Elwin s’expulse de sa vie d’homme marié et de père, pour devenir une femme, par amour pour Anton Stainz, promoteur immobilier et magouilleur, dans une Allemagne qui peine encore à se reconstruire.

Comme tout le monde

Ne voyant personne que moi-même, l’expression Comme tout le monde revêt brusquement un sens étrange, échappant doucement à mon esprit confiné dans un petit crâne. En ce jour X, je ne suis plus sûre de n’avoir jamais su ce que Comme tout le monde a un jour pu vouloir dire.