Page d'accueil Événements RIDM Untitled, un film fabuleux qui sert de finalité à une oeuvre ambitieuse [RIDM 2017]

Untitled, un film fabuleux qui sert de finalité à une oeuvre ambitieuse [RIDM 2017]

Untitled, un film fabuleux qui sert de finalité à une oeuvre ambitieuse [RIDM 2017] 4.0
39
0
Note de l'auteur
UNTITLED est une œuvre magistrale traversée par une multitude de contradictions, somme de ce qui semble être un fiévreux questionnement sur la vie, la mort et l’humanité, avec toutes ses guerres, son passé, sa violence et son amour.
NOTE DU LECTEUR

En présentation spéciale aux RIDM cette année, le film posthume de Micheal Glawogger a rempli l’une des grandes salle du cinéma Quartier Latin. Une projection qui n’a certainement pas déçu personne. UNTITLED est une œuvre magistrale traversée par une multitude de contradictions, somme de ce qui semble être un fiévreux questionnement sur la vie, la mort et l’humanité, avec toutes ses guerres, son passé, sa violence et son amour.

Résumé RIDM.

« En 2013, le cinéaste Michael Glawogger part sur les routes pour un ambitieux projet de documentaire au long cours, à l’approche expérimentale et libre : un parcours à travers le monde, comme il en avait l’habitude (ses précédents films se déroulent dans plusieurs pays), mais cette fois sans sujet balisé et sans intention préétablie. Mais au bout de quatre mois de tournage, il décède de la malaria au Libéria. Sa monteuse et collaboratrice de longue date, Monika Willi (également monteuse attitrée de Michael Haneke), décide ne pas laisser le matériel accumulé là sombrer dans l’oubli, s’inspirant des notes laissées par le cinéaste ».

Untitled

Un film vraiment unique.

Difficile de décrire le film aussi ambitieux, et aussi non-linéaire qu’est UNTITLED. On entend d’ailleurs la voix du réalisateur qui s’exprime au début du film face à ce qu’il veut en faire : « I want to give a view of the world that can only emerge by not pursuing any particular theme, by refraining from passing judgment, proceeding without aim. Drifting with no direction except one’s own curiosity and intuition ». La monteuse Monika Willi est aussi remarquable par la façon dont elle nous transporte dans le film. Au travers d’un mouvement incessant (une jeune fille qui marche en montagne, une voiture qui transporte une chèvre, un adolescent qui se dirige vers un bassin d’eau pour y chercher des diamants), le film traverse plusieurs pays (dont le Libéria) et par la beauté des cadrages d’Atilla Boa, réussis à transcender des thématiques aussi puissantes que la vie, la mort, la pauvreté, la pollution, la violence.

Untitled

Une oeuvre combative.

Le combat est l’une des thématiques qui ressort de manière brutale dans le film. Que ce soit les animaux qu’on voit défendre leur territoire, ou les humains qui se battent au nom d’une justice personnelle, dans un sport ou au travers d’une simple pratique de corps à corps, le combat pour la survie se révèle être une thématique fondamentale. Et ce combat s’entretient au travers d’un mouvement perpétuel, celui des hommes, des animaux, de la nature.

Untitled est aussi la conclusion prématurée de l’œuvre remarquable d’un cinéaste ambitieux, qui laisse derrière lui plusieurs documentaires fabuleux qui, je l’espère, stimuleront la curiosité des cinéphiles comme moi qui ne le connaissait pas encore.

(39)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!

Laissez votre commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 1 =

Bandes-annonces

Archives