Un heureux evenement

Une sympathique comédie moins rythmée que « Le premier jour du reste de ta vie » mais qui offre ici son plus beau rôle à Louise Bourgouin ! ♥♥½

L’HISTOIRE : « Quand est-ce qu’une histoire commence ? Au premier rendez-vous ? Au premier baiser ? Au premier… – Je t’aime. On était heureux. Amoureux. » Et c’est ainsi qu’arrive un heureux événement, avec ses joies, ses peines et ses difficultés.

Rémi Bezançon ou une carrière des plus suivies depuis ses deux premiers films. Si « Ma vie en l’air » était une sympathique comédie ne cassant pas des briques, « Le premier jour… » avait su charmer critique et public, rendant moderne LE film français jugé traditionnellement ennuyeux, vieux et trop lent : Plus d’un millions de spectateurs et 3 césars en bonus !

Adapté d’un livre d’Eliette Abécassis, le réalisateur nous revient trois ans plus tard avec l’un de ses acteurs fétiche (Pio Marmaï) et la belle Louise Bourgouin, véritable troublione  de la télévision française…

Ca commence par du très bon, de l’excellent même. La première heure est une riche comédie sur la rencontre amoureuse et sur le couple avec son lot de jugement (famille je vous hais). A ce niveau Bourgouin et Marmaï forment un tandem délectable…aidé dans leur affaire par une Josiane Balasko irrésistible.

On tombe ensuite dans une noirceur suspicieuse après tant de légèreté…C’est comme regarder Sex & the City avant du Shakespeare (ou l’inverse)…C’est un peu comme quelque-chose qui ne prend pas…On connait tous l’enfer du baby blues, de la remise en question féminine du couple…etc. Pourquoi ne pas avoir continué le film dans la même veine comique et avoir forcement voulu faire quelque-chose de très noir ?

Certes, cela émeut parfois, mais le grand écart était trop grand à mon sens…et le film en perd de sa puissance…C’est dommage…le début laisser présager du meilleur !

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *