Tortues Ninja 2: Plus fort, plus de bruit

Suite du premier opus réalisé par Jonathan Liebesman qui fut un succès en 2014, Les Tortues Ninja: La sortie de l’ombre sort ce vendredi sur nos écrans. Plus ambitieuse et plus ludique que son prédécesseur, le film réalisé par Dave Green se révèle être une bonne surprise pour les amateurs de films d’action et fans de la franchise. ♥♥♥½


Après leur précédente victoire sur le maléfique Shredder, les Tortues Ninja doivent reprendre du service quand ce dernier s’échappe et formente un plan de domination du monde avec l’aide d’un scientifique et du terrible Krang.

Reprenant tous les codes du premier opus, Les Tortues Ninja: La sortie de l’ombre passe néanmoins au niveau supérieur en termes de spectacle. Le spectateur assiste à quelques séquences spectaculaires sublimées par une 3D très réussie. L’intrigue reste à l’image du premier opus assez simpliste et se davantage concentre sur l’action, l’humour et les personnages. L’un des gros points positifs de cette franchise est la sympathie de ses personnages pour lesquels le spectateur ressent un réel attachement. Cet attachement est aussi bien dû à leur caractérisation réussie qu’à la nostalgie que suscite leur apparition à l’écran. Revoir les Tortues Ninja, Splinter et Shredder est un véritable bonheur pour tous ceux qui ont grandi avec le dessin animé.

Cependant, le film n’évite pas quelques défauts propres aux productions Platinum Dunes (maison de production de Michael Bay). L’humour est parfois très bête et infantilisant, le placement produit est omniprésent et certaines scènes d’action sont à l’image des Transformers, pas toujours très lisibles. Cependant, la franchise Tortues Ninja se situe largement dans le haut du panier des productions Michael Bay au côté du remake de Massacre à la tronçonneuse et de la franchise horrifique The Purge.

Pour conclure, Tortues Ninja: La sortie de l’ombre est une suite honorable qui introduit des nouveaux personnages et rehausse le niveau en termes de spectacle.

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 18 =