Page d'accueil Événements Fantasia The Senior Class : l’art de l’image juste [Fantasia]

The Senior Class : l’art de l’image juste [Fantasia]

The Senior Class : l’art de l’image juste [Fantasia] 3.0
30
0
Note de l'auteur
The Senior Classe est une oeuvre gracieuse et réussie de Hong Deok-pyo.
NOTE DU LECTEUR

The Senior Class est une oeuvre gracieuse et réussie de Hong Deok-pyo.

Quelques jours à peine avant la remise des diplômes, des finissants de l’école des beaux-arts s’appliquent à boucler leurs projets et terminer leurs dernières toiles. Mais Jung-woo ne peut s’empêcher d’être distrait par Ju-hee, une consœur de classe ravissante et appréciée de tous. Jung-woo ne possède pas la témérité de son meilleur ami, Dong-hwa. Plutôt que d’approcher la belle Ju-hee directement, il préfère canaliser son affection dans une série de bandes dessinées « romantiques » qu’il publie en ligne, sous un pseudonyme. Or, la destinée fait en sorte que Jung-woo et Ju-hee se retrouvent face à face dans une situation compromettante — et cela crée entre eux un lien. Divers événements s’enchaînent les uns après les autres, qui risquent de modifier dramatiquement l’existence de tous ces jeunes gens.

À lire aussi: Super Dark Times: un cinéaste à surveiller

La progression dramatique de The Senior Class est bien maîtrisée en paliers. D’amourettes et histoires d’adolescents inoffensives, nous passons progressivement dans le drame émotionnel et dans une spirale de manipulation efficace. Dans ces péripéties dramatiques, les personnages restent parfaitement bien campés et cimentent le récit qui manque parfois de réalisme. Malgré le caractère fictionnel, on reconnaît bien la société coréenne qui nous est présentée dans les films contemporains de cette cinématographique remarquable; les relations homme femme, les malaises, les réflexes…tout nous rappelle l’origine du film : on sent presque l’aura de Hong Sang-soo planer sur le récit!

The Senior Class

Fidèle au cinéma d’animation asiatique, il n’y a aucun trait superflu, aucune surenchère dans le dessin du film de Hong Deok-pyo. En effet, The Senior Class transpose la réalité justement et sans fioritures via les émotions et les relations entre les personnages. Comme un clin d’oeil intentionnel, on va parfois mettre une fausse attention sur des détails insignifiants comme pour souligner leur non-importance; ainsi, la ville en arrière-plan, les cahiers scolaires ou la nourriture peuvent être représentés avec un souci du détail qui fait plus sourire que questionner. Juvénile, à l’image de ses personnages, il nous démontre néanmoins qu’à cette ère de postproduction abusive, parfois, l’économie vaut mieux que l’abus.

(30)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!

Bandes-annonces

Archives