The Key of Life

Takeshi Sakurai (Masato Sakai) est un acteur sans succès, célibataire et sans le sou. Après une tentative de suicide ratée il décide d’aller dans un Bain Public ou il va croiser le chemin d’un homme appelé Monsieur Kondo (Teruyuki Kagawa). Ce dernier va faire une chute et perdre la mémoire. Sakurai en profitera pour échanger les clés de casier et par la même d’identité.  ♥♥♥½
    Ce qu’il ne sait pas c’est que Monsieur Kondo est un tueur à gage.
    Un troisième personnage  vient compléter ce duo masculin Kanae Mizushima (Ryôko Hirosue), une éditrice de magazine qui a décidé de se marier dans les deux prochains mois sans avoir trouve    encore le mari.
    Les trois acteurs forment un trio très crédible et vont nous emmener dans une comédie la fois drôle, humaine et pleine de rebondissement. Même si la fin est plus ou moins prévisible sur certains    aspects, le chemin qui y va ne l’est pas lui pour le coup et comme dirai le proverbe qu’importe la destination ce qui compte c’est le voyage.
    Le film est plein de moments comiques. Les situations vécues par les protagonistes ou leur réponses  à ce qui leur arrive est propice à des bons moments de rire ; que ce soit entre    autres le moment où le tueur à gages donne des cours de théâtre à l’acteur ou bien  Kanae Mizushima qui recherche son mari  à tout prix peu importe le garçon.
    La vie est une suite d’événements et de rencontres propices à changer notre destinée. Le film l’est lui aussi. Il n’y a pas de chemin tout tracé dés le début mais des changements dans le scénario (Prix du meilleur scénario au Shanghai International Film    Festival de 2012) au fur et a mesure de ce qui se passe, au fil des rencontres et des événements qui se produisent. C’est la principale force du film avec le jeu d’acteur, le chemin    entre le pitch de départ et la fin est parsemé de surprises pour notre plus grand plaisir.
    Je vous conseille donc ce film qui vous fera passer un bon moment avec de nombreux rires et aussi la découverte d’un Japon moins cliché que l’image qu’on en a en Occident et une philosophie de la    vie ou ce qui est important dans le fond réside dans l’amitié et surtout l’amour, la clé de la vie.
critique par: Loic Antoine

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.