The Fith Estate (le cinquième pouvoir)

Divertissement de moyenne qualité autour de WikiLeaks ♥♥

L’affiche était très belle, l’attente était grande…et pourtant The Fifth Estate ne se démarque jamais en terme de réalisation. Compte tenu de sa date de sortie, espérons qu’il ne rejoigne toutefois pas les rangs des bides 2013…

The Fith Estate c’est en fait un portrait des débuts de WikiLeaks, qui a abouti à la publication d’une série d’informations controversées. Son but étant de donner une audience aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources. Le site a permis à ses créateurs et principaux architectes de devenir célèbres et a complètement transformé la circulation de l’information dans les médias.

Tout le monde connait l’histoire réelle (merci les médias), il convenait de savoir si le long métrage centré sur Julian Assange sera de bonne facture…Malheureusement, à l’instar de nombreuses productions déjà adepte du genre, Fith Estate s’amuse à essayer de créer un rythme à son récit (qu’il n’a finalement pas) : Tremblements incontrôlés, montage stroboscopique et extrêmement nerveux… cela sent l’esbroufe à plein nez !

film_fifth_estate2

Malheureusement la plus proche comparaison à faire est à mettre au crédit du Social Network du maître Fincher …et forcément, ça fait très mal. Bill Condo n’y arrive jamais à la cheville et ce n’est pas l’expérience de réalisation de deux Twilight qui l’aideront.

Gros plans incessants et vraiment superflus, Fith Estate semble essayer de capter uniquement le jeu de ses interprètes en oubliant complètement les recettes d’un divertissement de qualité. Shaky Cam, comme le dis Xavier Gens, « ce n’est pas de la mise en scène »

Malgré l’excellente prestation des acteurs à commencer par la révélation 2013 Benedict Cumberbatch mais surtout un Daniel Bruhl qui crève l’écran. Après son interprétation époustouflante de Nikki Lauda dans Rush, il restera comme un incontournable en 2013… Mais Fifth Estate non !

 

Réalisation : Bill Condon Scénario : Josh Singer, d’après les ouvrages Inside WikiLeaks: My Time with Julian Assange and the World’s Most Dangerous Website de Daniel Domscheit-Berg et WikiLeaks: Inside Julian Assange’s War on Secrecy de David Leigh et Luke Harding Genre : drame, film biographique Pays d’origine : Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Dates de sortie:  Drapeau des États-Unis États-Unis : 11 octobre 2013 Drapeau de la France France : 4 décembre 2013

Benedict Cumberbatch : Julian Assange Daniel Brühl : Daniel Domscheit-Berg Laura Linney : Sarah Shaw

 

Écrit par :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *