Aller à la barre d’outils
Affichage : 1 - 8 sur 13 RÉSULTATS

Una mujer fantastica : comme un roseau sauvage

Si le film a fait sensation à la Berlinale 2017, recevant l’Ours d’argent du meilleur scénario et le Teddy award du meilleur film, il serait dommage de limiter ce métrage à une curiosité malsaine autour de son actrice principale. Bien plus qu’une fiction avant-gardiste, Una mujer fantastica est avant tout un film d’amour, un film à la philanthropie affichée qui saura venir toucher le plus impassible des spectateurs. La dimension mystique et hyperbolique imputée à son parcours atypique n’a de fantastique que les utopies projetées sur cette créature qui finit par devenir, sous l’œil de la caméra de Lelio, une femme ordinaire, une femme, tout simplement.

Ville-marie ou la confrontation des peurs

C’est à l’hôpital Ville-marie, lieu de leur rencontre, que ces âmes en peine vont peu à peu se relever pour s’acheminer vers la guérison. Il faudra qu’ils confrontent leurs peurs pour pouvoir vivre à nouveau et lâcher prise à l’image de cette scène où un ballon s’envole du balcon de Marie. Avec ses néons, la ville n’est alors qu’une immensité engloutissant l’humain, où les perpétuels travaux font écho aux réparations qu’ils devront entreprendre dans leur propre vie.