Affichage : 1 - 8 sur 21 RÉSULTATS

Ammonite : Les mains au cœur

Dans Ammonite, Francis Lee troque les terres austères du Yorkshire et des protagonistes masculins du magnifique God’s Own Country (2017) pour les rives austères de Lyme Regis du Dorset et deux femmes. Sans perdre sa caméra sensible, Lee n’atteint pas l’intensité déchirante de son premier film, même si ses actrices s’offrent entièrement.

Echo lointain

Echo agit comme un écho de la société pour nous spectateurs éloignés. Sans probablement tout saisir, le collage permet un regard sur une ce pays nordique. Un regard parfois familier (les situations familiales), parfois exotique (une conversation sur le refus de manger de la viande de baleine), parfois touchant et malaisant à la fois (une conversation à un arrêt de bus).

Happy end: je filme bien, ne t’en fais pas!

Depuis ses débuts Haneke n’a de cesse de questionner notre rapport à l’image. N’en déplaise à ses détracteurs, la demi-mesure est un concept inexistant chez celui qui orchestre systématiquement des œuvres calibrées au millimètre près par le biais d’un schéma narratif déroutant. C’est là où résident toute la maturité et l’intensité du travail d’Haneke pour amener subrepticement l’ignominie dans la comédie noire sans que les poncifs de sa rhétorique sublimée dans Funny games n’apparaissent outrecuidants