Showing: 1 - 3 of 3 RESULTS

Le ciel attendra: qu’en est-il des autres?

Sans chercher à faire de compromis, entre audace et doigté, la réalisatrice lève le voile sur une génération esseulée, plongée dans l’obscurantisme. Premier film à vraiment prendre la radicalisation à bras le corps, elle braque sa caméra sur ces jeunes femmes et démantèle intelligemment les ramifications du phénomène afin de mieux les analyser et de nous les expliquer au moyen d’un montage alterné qui joue sur les nerfs du spectateur, à la fois impuissant et outré. Le ciel attendra un jour, deux mois peut-être ou quelques années, avec l’espoir qu’elles puissent réapprendre à (s’)aimer.

Nocturama: l’ignorance des agneaux

Si on passait d’un sexe à l’autre dans Tiresia, d’un père à un fils dans Le pornographe, avec Nocturama, la figure du passage ressemble plus à une mise à mort de l’espérance, une sorte de régression intellectuelle qui conduirait cette génération infantile à sa perte. C’est riche, complexe et dérangeant…pour notre plus grand plaisir.

Les cowboys: la chevauchée fanatique d’un père

Moins politisé que son cousin Made in France, Les cowboys surprend par son sens du spectacle et de l’épique, notamment dans l’utilisation des codes du western. On pense, entre autres, à la magnifique scène en contre plongée où Alain et son fils sont poursuivis sur des toits de HLM par des barbus qui s’apparentent ainsi à des Indiens sur leurs collines.