Étiquette : Laurence Anyways

22 mai 2016 / / Archives

Xavier Dolan,  l’enfant prodige !

Après ses deux sélections à Cannes en catégorie Un certain regard et à la Quinzaine

Après son prix du jury en compétition officielle et son succès incroyable dans les pays francophones.

Après avoir été membre du jury en 2015 sous la présidence des frères Coen puis de nouveau sélectionné en 2016 avec Juste la fin du monde….

Une chose est sûre, on n’a pas fini d’en entendre parler !

1 février 2016 / / A La Une

Lorsque le plus récent film de Jean-Marc Vallée, Demolition, a ouvert le dernier Festival international du film de Toronto (TIFF), l’occasion a marqué un important changement dans l’industrie cinématographique au cours des dernières années. Nous avions atteint un tournant où les ambassadeurs cinématographiques canadiens les plus reconnus n’étaient plus des anglophones, mais bien des Québécois.

18 janvier 2016 / / On défriche

Certainement plus cinématographique, la transformation physique est toujours un des angles retenus au détriment de l’introspection. The Danish girl ne déroge pas à la règle abordant les troubles de l’identité de manière convenue et fragmentaire. Toutefois, on sera gré à Tom Hooper de livrer un film sensitif qui fait fi d’une narration abusive, privilégiant l’image aux mots sans farder la vérité. Le metteur en scène retranscrit bien les émois d’Einar et les tourments par lesquels il passe grâce à une réalisation éthérée imprégnée de poésie et mâtinée d’une photographie douce et vive à la fois.

12 février 2013 / / A La Une

Comme il est désormais de coutume chaque hiver, les Rendez-vous du Cinéma Québécois se tiendront du 21 février au 3 mars présentant la crème des films 2012 de la belle province ainsi que quelques primeurs:

Au total, plus de 300 films dont 41 long métrages de fiction, 155 courts et 79 documentaires entre autres.

25 événements gratuitsauront également lieu dans le pôle du Quartier latin et du Quartier des spectacles.

1 février 2013 / / 2012

Vainqueur incontesté de notre équipe, Holy Motors remporte la palme 2012 du meilleur film ! Il devance un autre français, De Rouille et d’Os, nouveau long de Jacques Audiart et le Amour de Michael Haneke ! Le reste du classement est complété par…

31 janvier 2013 / / A La Une
8 janvier 2013 / / Concours
1 janvier 2013 / / 2012

Le-torrent.jpg

 

Année très morose pour le cinéma québécois

Nous avions tiré la sonnette d’alarme plusieurs fois cette année, l’année 2012 restera comme une année très morose pour le cinéma québécois. Catastrophique diront certains, il conviendra de relativiser ses chiffres par un ensemble de facteurs (qualité médiocre des films commerciaux, choix de distribution contestables, baisse des budgets…).