Étiquette : Jessica Chastain

28 août 2019 / / On défriche

Un Dolan sans surprise dans les thèmes peut-on lire à loisir dans la presse, un cinéma nombriliste qui rabâche les obsessions d’un réalisateur qui nous avait habitués à mieux. Mais ce que le film réussit, ce qui filtre entre les tics de réalisation, entre les manques de subtilité, c’est l’honnêteté d’un romanesque.

Le dernier opus de la série X-Men se conclue comme la première trilogie; avec Jean Grey devenant Dark Phoenix. Si ce film n’est pas parfait, il n’est pas le déchet que tous se plaisent à clamer. Cinématographiquement, le film de Simon Kinberg se tient. Narrativement, c’est selon vos goûts parce que pour certains il prend des libertés peu populaires.

31 juillet 2016 / / A La Une
29 décembre 2015 / / 2015

Après Anne Dorval, Tilda Swinton, Scarlett Johansson, Reese Witherspoon, Sandrine Kiberlain, Suzanne Clément, Julianne Moore, Marilyn Castonguay, Adele Haenel et Emma Stone en 2014, quelles sont les dix actrices qui ont marqué l’année cinéma 2015 ?

Avec une seule performance… ou parce qu’on les a vu partout, l’équipe Cinemaniak a fini par s’entendre sur ses actrices de l’année: les voici !

À noter que trois d’entre elles firent déjà partie de ce classement, les années précédentes.

30 octobre 2015 / / FILMS

Seul sur Mars – Houston, j’ai raté la navette – ♥♥½

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre.

21 octobre 2015 / / FILMS
29 janvier 2015 / / FILMS

A most violent year: Le parrain 2.0 – ♥♥♥♥

New York – 1981. L’année la plus violente qu’ait connu la ville. Le destin d’un immigré qui tente de se faire une place dans le business du pétrole. Son ambition se heurte à la corruption, la violence galopante et à la dépravation de l’époque qui menacent de détruire tout ce que lui et sa famille ont construit.

7 novembre 2014 / / FILMS

Interstellar, un film convenu, qui n’échappe pas aux conventions du genre, exécuté par Christopher Nolan de façon classique et maîtrisée. Le film est sauvé de l’ennuie par une direction photo qui par moment est digne d’un chef-d’œuvre et une trame musicale sans fausse note signée Hans Zimmer.  ♥♥♥♥