Étiquette : James Franco

23 avril 2016 / / A La Une

5 séries à voir en 2016 – Chaque année, chaque mois, chaque semaine, de nouvelles séries débarques à la fois sur des chaînes de télévision mais également maintenant sur le web.

Très vite, on ne sait plus où donner de la tête parmi des productions toujours plus abondantes.

Petit aperçu de 5 des plus attendues de 2016

13 décembre 2015 / / FILMS
15 septembre 2015 / / FILMS

True Story présente une approche louable, mais un scénario qui manque de souffle . ♥♥½

28 janvier 2015 / / FILMS

Pour ceux qui supportent l’humour scato uniquement ! ♥♥

James Franco est l’animateur idiot et  égocentrique du Skylark tonight. Seth Rogen en est son producteur…Un jour on leur annonce qu’ils seront à même de réaliser une entrevue avec l’actuel dictateur de la Corée du Nord : Kim Jong-Un…Rien que ça !

31 décembre 2013 / / 2013

De par une seule performance parfois…ou parce qu’on les a vu partout, l’équipe Cinemaniak a fini par s’entendre sur les dix acteurs qui ont fait l’année 2013. Les voici dans un ordre sans classement…

A noter qu’un certain Matthew faisait déjà partie de ce classement l’an dernier….

16 octobre 2013 / / Festival du Nouveau Cinéma

Faux documentaire interrogeant la place du sexe gay à l’écran – ♥♥

Pour éviter un classement X, le film Cruising de William Friedkin a subi une coupe de 40 minutes. Celles-ci n’ont jamais été retrouvées. James Franco et Travis Matthews collaborent pour imaginer leur propre film perdu. L’acteur Val Lauren accepte à contrecoeur de jouer dans le film, mais il est à plusieurs reprises contraint de négocier ses limites au cours de scènes de sexe gay non simulées se déroulant autour de lui. 

18 avril 2013 / / Evenements

554934_10151632036219203_1498900370_n.png

Tombée ce matin, la sélection du 68ème festival de Cannes a été annoncée par Thierry Frémeaux. Parmi les 1838 soumis aux sélections cette année, 19 ont cette année été retenus afin de concourir pour la palme d’or du 15 au 26 mai.

3 avril 2013 / / FILMS

John Water dans les années 80, Greg Araki dans les 90, Larry Clark dans les années 2000… Trois réalisateurs obsédés par la jeunesse américaine, trois réalisateurs que j’admire. Je suis toujours passionnément leurs filmo, malgré des films inégaux, malgré des compromis dans leurs choix esthétiques et moraux, malgré des hauts et des bas scénaristiques.