« LA » pièce principale du maître Kubrick (avec Orange Mécanique) !!!

Une des nombreuses adaptations de romans de Stephen King mais sans doute, par la réalisation et l’interprétation de son acteur principal, une des meilleures  (à défaut d’en être une fidèle).

L’histoire : Dans un hôtel reclus de la civilisation pour la saison hivernale, un homme est engagé comme gardien (en compagnie de sa femme et de son fils d’une dizaine d’année). Jack Tarrange (alias Jack Nicholson), qui souhaite profiter de cette place pour écrire son roman, accepte le poste dans ce palace isolé dans les montagnes rocheuses du Colorado et ce n’est pas de vieilles histoires de gardiens ayant eu « le mal du cachot » et ayant assassiné sa femme et ses deux filles avec une hache qui lui fait bien peur!.

 

Considéré selon moi à tort comme un film d’horreur (Kubrick en avait le goût profond), cette réalisation est plutôt une mise en abîme de la folie si chère à la co-scénariste Diane Johnson.

L’interprétation de Nicholson est tellement impeccable qu’elle fera faire les pires cauchemars aux spectateurs. En outre la reconstitution de l’hôtel (pour majeure partie en studio, seule la scène d’ouverture a été filmée en extérieur) est excellente de réalisme tout comme la scène finale dans le labyrinthe.

Shining est un film qui tient vos angoisses et vous laisse, certes soulagé, mais surtout effrayé par la folie humaine…

Le film a été plutôt mal réceptionné à sa sortie. En outre les déclarations de Stephen King contre le film n’ont pas aidé. Il faut attendre plusieurs années avant que le film soit réhabilité.

Aujourd’hui le rang de film culte est tellement vrai qu’un documentaire intitulé Room237  fut réalisé en 2012 et présentant un nombre incroyable de théories non visibles à l’œil nu dans l’œuvre de Kubrik: On y évoque des rapports à l’holocauste, au massacre des indiens d’Amérique, aux rapports du mythe du Minotaure ainsi que toutes les invraisemblances que Kubrik a consciemment intégré dans son film…

Shining est donc un film beaucoup complexe qu’on ne peut y croire…

Magistral et terrifiant film qui montre qu’adapter en « trahissant » légèrement est parfois salutaire.

Un classique du film d’angoisse!

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *