Page d'accueil Critiques de films Au Québec Santa et Cie (Noel et cie) : Le retour de Chabat en grande forme

Santa et Cie (Noel et cie) : Le retour de Chabat en grande forme

Santa et Cie (Noel et cie)  : Le retour de Chabat en grande forme 3.5
58
0
Note de l'auteur
NOTE DU LECTEUR

Réaliser une comédie rassembleuse et animée d’effets spéciaux pour Noël n’est pas une mince affaire. Oser se lancer dans le pari fou d’en faire une œuvre française à la fois drôle et visuellement réussie semblait encore moins possible.

Nul autre qu’Alain Chabat ne semblait le candidat désigné capable d’affronter un très probable échec artistique. En effet, l’homme derrière les succès de Mission Cléopâtre, Didier ou du Marsupilami a autant connu la gloire que le rejet du public (souvenez-vous RRRrrrr!!!)

Va-t-il sauver Noel ? Verdict

Synopsis: Rien ne va plus à l’approche du réveillon : les 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps ! C’est un coup dur pour Santa (Claus), plus connu sous le nom de Père-Noël… il n’a pas le choix : il doit se rendre d’urgence sur Terre avec ses rennes pour chercher un remède. À son arrivée, il devra trouver des alliés pour l’aider à sauver la magie de Noël.

Le scénario parait simple (et il l’est) mais il est grandement suffisant comme intrigue de départ face à toute la bonne volonté que met le grand Alain dans l’élaboration de ses dialogues et d’effets visuels décalés. En effet, jeux de mots bien trouvés (Le renne des neiges /Lâchez les rennes et j’en passe) et gags visuels viennent ponctuer le récit dès les premières minutes en contrepoids important de la critique (légère) de la société de consommation qu’imposent les fêtes de fin d’année. Il motive avec lui l’équivalent français du bottin UDA allant de Jean-Pierre Bacri à Pio Marmaï et Golschisteh Farahadi en passant par Audrey Tautoux, Bruno Sanchez et les boys du PalmaShow.

Si le film n’étonne pas beaucoup dans sa mise en scène, il réussit toutefois bien sa proposition visuelle puisque chaque plan semble étudié en accord avec l’écriture de ses dialogues. Références, objets et autres apparitions complètent parfaitement un comte de Noel qui repose (aux yeux des enfants) sur l’univers visuel proposé (direction artistique fortement réussie) . L’adulte ne s’ennuie jamais et pouffe souvent face aux péripéties de ce père Noel qui traverse les murs (« passez par la porte quand même » )

Le film reste un conte de fées pour enfant puisqu’il ne tombe jamais dans la grosse gaudriole (justement façon RRRrrrr!!!)

Au final, il conviendra bien sûr aux enfants émerveillés par des effets spéciaux forts réussis mais également aux parents qui se reconnaitront fortement dans ce couple dépassé mais apprécieront aussi l’humour très « nulien » de la première partie.

Le film (rebaptisé Noel et cie pour le Québec, allez-comprendre) est une réussite pour autant qu’on connaisse et apprécie un peu l’univers d’Alain Chabat. Si Mission Cleopatre est un classique, plusieurs des réalisations du grand homme ne sont passées ici à la postérité. Rien n’assure donc ce nouveau long métrage de trouver son public

(58)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!
Syril Tiar

Tombé dans le cinéma alors qu’il était tout petit, Syril Tiar s’est rapidement pris d’affection pour le cinéma francophone… Devenu un connaisseur hors-pair des Sautet, Resnais, Chabrol, Lelouch, Lecomte (oui à cette époque, seuls les vivants comptaient), ce n’est que bien plus tard qu’il a pu élargir ses goûts à d’autres réalisateurs d’abord européens (Von Trier, Almodovar, Leigh…) puis américains (Allen, Burton).

Laissez votre commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 4 =

Bandes-annonces

Archives