Sandrine Kiberlain

Elle est la grande sœur que l’on a toujours rêvé d’avoir…

Sandrine Kiberlain, elle fait partie de la famille !

Ce mois-ci la belle s’essaie à la comédie policière façon Catherine Frot dans « Mon petit doigt m’a dit »… Il y a de l’amusement dans l’air !  

 

Retour sur un parcours

Fin des années 80, la petite Sandrine intègre le Cours Florent (comme quoi !) puis le conservatoire national supérieur d’art dramatique jusque 1992.

Elle y fait ses gammes tout en tournant déjà pour le grand écran (Cyrano de Rappeneau par exemple). Cette même année Laurence Ferreira-Barbosa    fait appel à elle pour « Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel » mais c’est vraiment grâce à « En avoir (ou pas) » de Laetitia Masson en 1995 qu’elle se fait connaître du    grand public. Elle y gagne d’ailleurs le César du meilleur espoir féminin et retournera pour Masson « A vendre »  deux ans plus tard.

Quelques années plus tôt elle rencontrait Vincent Lindon avec qui elle allait devenir un couple à la ville comme à l’écran…

En 1998, elle est du très remarqué « Rien sur Robert » de Pascal Bonitzer puis de « Betty Fisher » de Claude Miller en    2001.

Sa première partie de carrière s’arrête avec « Un petit jeu sans conséquence », adaptation théâtrale du regretté Bernard Rapp…

S’en suit une fantaisie artistique…A l’instar de nombreuses autres artistes, Sandrine se met à la chanson… (et avec réussite) s’entourant notamment de Camille Bazbaz…Elle signe deux albums et part en tournée jusque fin 2007 et vend au passage un peu plus de 100 000 exemplaires de son premier album « Manquait plus qu’ça    ! ».

Elle 2007, elle montre au grand public que les réalisateurs la désirent toujours et elle débute une seconde partie de carrière plus commerciale  (mais non moins intéressante)

« Mademoiselle Chambon » en 2009 reste l’un de ses plus beaux rôles

Après avoir été remarquable l’an dernier dans « Polisse », on l’attend grandement dans « Pauline Détective » ce  mois-ci

Filmographie sélective

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *