Salmon fishing in the Yemen/Des saumons dans le désert

Petite fable cucul qui aurait mérité bien mieux ne serait-ce que par la qualité de ses interprètes… ♥♥ 

Harriet, une consultante londonienne travaillant pour le sheik Muhammed, fait appel au docteur Alfred Jones, du ministère des Pêcheries    britannique, afin qu’il réalise une étude de faisabilité sur un projet fou de ce dernier: faire couler une rivière à saumon dans le désert du Yémen et transformer le lieu en un paradis pour    pêcheurs à la mouche. Atteint du syndrome d’Asperger, Jones invoque la science et le gros bon sens pour justifier son refus d’y aller…sauf que… 

Ca sentait l’escroquerie à plein nez !

Voici trois acteurs des plus intéressants de leur génération…l’une en pleine exposition (Emily Blunt), l’autre dans la fleur de l’âge (Ewan McGregor) et enfin la dernière intemporelle et fatale (Kristin Scott Thomas)…très mal exploités grâce à un scénario poussif et une mise en scène lourde au possible…

Et ce n’est pas tout ! Que dire du manque délibéré d’étiquette relié au film ?

Pendant 1 :45 le spectateur passe de la comédie à la romance tout en passant par le pseudo documentaire…bref, un peu de « Sept ans au Tibet ici », une pointe du « diable s’habille en prada » par ici et un peu de romance naisse par là…cultivés façon film indé et vous obtenez ce fichu « Salmon Fishing in the Yémen »

Si les acteurs principaux ne sont pas convaincants (la palme revenant à McGregor sur la deuxième partie), c’est qu’on leur donne de la très mauvaise viande à se mettre sous la dent…

En fait, la seule qui tire vraiment son épingle du jeu, c’est Kristin Scott Thomas dans un rôle qui aurait pu rester si son importance avait été agrandie.

Il est d’ailleurs dommage que l’ensemble du film n’ai pas suivi ce ton vif et amer tout au long…Blunt chouinant et McGregor introspectant…l’ennuie finit par guetter Mr Lasse Hallström !

Et que dire de la fin spectaculaire et grotesque de l’eau qui inonde le ruisseau façon Tsunami ?

Sans doute l’expérience aura plu à Ewan McGregor puisqu’ on le retrouvera très vite la tête dans l’eau dans « The Impossible » …

Espérons que cela sera de tout autre calibre !

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *