RIDM : Une autre belle programmation

Encore une programmation de haut vol pour les RIDM!

Un autre mois de novembre où, avec grand plaisir, nous accueillons la programmation fiable, éclectique et percutante des Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal. Chaque année, les RIDM trouvent le moyen de nous surprendre avec une sélection qui allie grands maîtres, petites perles, cinéma québécois percutant et documentaristes contemporains. Des films qui font rires, pleurer, qui secouent, mais d’abord et avant tout, qui fond réfléchir.

Le festival débute le 10 novembre avec Fuocoammare, par-delà Lampedusa, le dernier Gianfranco Rosi (réalisateur de Sacro Gra, Lion d’Or à Venise en 2013, œuvre ancré dans son époque et tournée sur l’île italienne de Lampedusa, symbole de la crise migratoire, et se termine le 20 novembre avec en clôture, Un Journaliste au Front de Santiago Bertolino (Carré rouge sur fond noir) sur un journaliste au proche et Moyen-Orient. Entre les deux, quantités d’œuvres d’ici comme d’ailleurs qui mérite le détour.

599697911

Une programmation forte et diversifiée

Parmi les incontournables, Ta’ang de Wang Bing est certainement en haut de la liste. Dans ce film sur le peuple du même nom, le célèbre cinéaste filme cette minorité dans les montagnes entre la Chine et la Birmanie dans, on le devine, le style minimaliste qu’on lui connait. Un autre nom qui résonne familièrement à nos oreilles est celui de Mahamat-Saleh Haroun (Un Homme qui crie) qui nous offre Hissein Habre, Une Tragédie Tchadienne sur le dictateur du même nom. Enfin, Gulistan, terre de rose de Zaynê Akyol sur les femmes qui rejoignent le PKK pour défendre leur peuple face à Daesh, promet d’être cruellement actuel.

Au niveau canadien et québécois on ne pourrait pas plus attendre We Can’t Make the Same Mistake Twice d’Alanis Obomsawin, film fleuve sur l’injustice vécu par les enfants autochtones au sein des tribunaux canadiens où elle a eu un accès unique. On attendra aussi avec grand plaisir Quebec My Country Mon Pays de John Walker qui traite des deux solitudes avec des témoignages de notamment Denys Arcand et Jacques Godbout. Enfin, Le Goût d’un pays, discussion autour du sirop d’érable et de l’identité québécoise entre Gilles Vigneault et Fred Pellerin, complète à merveille cette admirable programmation des RIDM.

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *