Renoir

Des couleurs vives et chaudes pour une illustration de la fin de vie d’Auguste Renoir ♥♥♥½

1915. Sur la Côte d’Azur. Au crépuscule de sa vie, Auguste Renoir est éprouvé par la perte de son épouse, les douleurs du grand âge, et les mauvaises nouvelles venues du front : son fils Jean est blessé… Mais une jeune fille, Andrée, apparue dans sa vie comme un miracle, va insuffler au vieil homme une énergie qu’il n’attendait plus

 

A l’image de nombreux travaux du maître, ce long métrage dispose d’un cadre lumineux et d’une photo superbe. Il met clairement avant sa beauté esthétique en combinant le charme de Christa Therret aux éléments de décors.

Avec Vincent Rottier, ils forment le couple marquant de ce film (bien que parfois un peu trop moderne) rendant la fin de vie d’Auguste Renoir au second plan. De peinture il sera question, de cinéma il sera évoqué et surtout d’obscur objet de désir il sera convoité !

 

La belle et voluptueuse rousse Andrée sera le dernier modèle du peintre et aussi la première compagne de Jean Renoir. Le réalisateur Gilles Bourdos semble s’être, à l’instar de ses personnages, épris du modèle; tant et si bien que le film est une succession de somptueux tableaux où la jeune Christa Théret introduit son corps dans un décor déjà nettement travaillé.

 

 

Les œuvres du père sont des merveilles, le film est lui une bien belle réussite

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *