Aller à la barre d’outils

Peau rouge de fierté : 8 films de cinéastes autochtones

Le cinéma des artistes issu.e.s des Premières Nations est d’une grande richesse, entre autres grâce à la pluralité des communautés qui possèdent chacune leurs spécificités culturelles. Au Canada, il existe 634 Premières Nations, qui utilisent plus de 50 langues distinctes (Gadacz, 2019). Aidons à combattre le racisme systémique et la stigmatisation des peuples autochtones. Prenons connaissance des formes d’art et partageons nos coups de coeur. Prenons conscience des revendications identitaires, aidons à rendre audibles ces voix et faire en sorte qu’une tribune soit donnée à la diversité, comme ce devrait naturellement l’être.

Voici une liste non exhaustive d’oeuvres créées par des cinéastes autochtones, voici 8 coups de coeur.

» Batailles de Karen Pinette Fontaine

Communauté : Uashat Mak Mani-Utenam
Nation : Innue
2016

Récipiendaire de nombreux prix, ce court métrage d’une poésie saisissante est un cri du coeur pour les femmes autochtones. Karen Pinette Fontaine est née en 1999 à Mani-utenam et a déjà 4 films à son actif. Elle exprime également sa poésie en chanson.

« Je vais me battre pour toi, ma soeur, mon amie. Dansons en choeur. Même si ma chair devient bleue, que mes poings sont en sang. L’encre noire de mon stylo est un mot, une lettre qui vient de mon coeur, fortissimo. Un bouclier contre l’obscurité. Je suis peau rouge de fierté. »

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m42

» Katatjatuuk Kangirsumi (Throat Singing in Kangirsuk) de Eva Kaukai et Manon Chamberland

Communauté: : Kangirsuk
Nation : Inuit
2018

Le rythme des chants de gorge interprétés par Eva Kaukai et Manon Chamberland se fond aux magnifiques paysages filmés pour une expérience sensorielle captivante.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m29

» Wamin (La pomme) de Katherine Nequado

Communauté pour le projet : Montréal
Communauté d’origine : Manawan
Nation : Atikamekw
2017

Un rouge flamboyant, un regard qui transperce l’écran, une symbolique frappante pour un message sans équivoque. Une jeune Atikamekw montre que vivre à l’extérieur de sa communauté ne définit pas ce qu’elle est.

« Rouge. Blanche. Brune. Peu importe! Je suis tout simplement moi, en dehors comme en dedans. Être soi-même est la plus grande révolution. »

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 2m43

» Chade Wathte Yuta Wagichibi (Danser avec bonté) de Heather Ketchemonia

Communauté : Stoney
Nation : Iyarhe Nakoda
2019

Force, élégance, fierté et spiritualité émanent de ce court métrage où la danse et les costumes traditionnels devant une chaîne de montagnes offrent un spectacle magique. Heather Ketchemonia enseigne à Morley en Alberta et souhaite transmettre sa passion pour la danse.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m18

» Wolastoq amsqahs peciyat (L’origine de la Wolastoq) de Mélanie Brière

Communauté : Montréal
Nation : Malécite
2019

La Wolastoq (ou Fleuve Saint-Jean) est une rivière qui passe du Québec au Maine jusqu’à la Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick. Pourquoi a-t-elle la forme d’un arbre? Cette oeuvre animée raconte la légende.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m18

» Soeurs et frères de Kent Monkman

Ascendance : Crie, Moskégonne
2015

À partir des archives de l’ONF, l’artiste pluridisciplinaire de renommée internationale fait un parallèle entre l’extermination des bisons et les pensionnats amérindiens. Trois minutes « coup de poing » qui nous font plonger dans le colonialisme.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m44

» Quand toutes les feuilles seront tombées d’Alanis Obomsawin

Ascendance : Abénaquise
2010

Récit onirique semi-autobiographique de la grande cinéaste Alanis Obomsawin à qui l’on doit entre autres Kanehsatake, 270 ans de résistance (1993). Dans ce film en noir et blanc, on suit le parcours touchant d’une jeune autochtone à Trois-Rivières.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 17m26

» Creatura dada par Caroline Monnet

Ascendance : Algonquine
2016

Créée dans le cadre de la 45e édition du Festival du Nouveau Cinéma, cette oeuvre d’art réunit six personnalités autochtones autour d’un festin. Six femmes assumées, festives, gourmandes, majestueuses.

Cliquez ici pour voir le film.
Durée: 3m03

Pour découvrir d’autres films du cinéma des Premières Nations, consultez sans modération Wapikoni et une partie du catalogue de l’ONF.

Image de couverture: The Chase par Kent Monkman (2014)

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *