Pascal Thomas

Il y a vraiment un avant et un après Catherine Frot dans la carrière de Pascal Thomas.

Avant ? C’était les années 70 essentiellement et la transition du métier de journaliste vers le métier de réalisateur. On le catalogue bien  vite dans le style « nouveau naturel » et bien vite il s’intéresse quasi-systématiquement à la vie provinciale.  

Dans les années 80 et 90, c’est la pub qui lui prennent le plus de temps…jusqu’à ce qu’il découvre sa future égérie : Catherine Frot à qui  il donne son premier grand rôle principal dans « La Dilettante ».

S’en suivront une panoplie de films avec ou sans elle … mais l’important était ailleurs : Le goût du cinéma était revenu

Ce mois-ci sort le troisième volet des Beresfords (adaptation des romans d’Agatha Christie) tourné dans la même atmosphère anglaise et son ambiance de début de siècle.

Si le plaisir est encore une fois grand, on se dit que, la source n’est pas inépuisable tant l’œuvre de la romancière anglaise sur Tommy & Tuppence Beresford est mince (six histoires au total)…

En outre Thomas ayant sensiblement réécrit les personnages, il sera difficile de les imaginer parents de jeunes enfants ou encore celibataires qui se rencontrent…

A moins que…

Réalisateur 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *