CINÉMANIAK Posts

9 avril 2012 / / FILMS

Sélectionné à Cannes en 2011 dans la même catégorie qu’Impardonnables d’André Téchiné et que La fée (catégorie Quinzaine des Réalisateurs donc) ce film a éclaboussé le festival de toute sa beauté (deux prix) et ce    ne fut que justice !

Si Bouli Lanners n’en est pas à son premier coup d’essai, c’est une véritable petite bombe qu’il livre ici avec un sujet simple et touchant et    une direction d’acteurs des plus réussie  ♥♥♥♥♥

9 avril 2012 / / FILMS

Vous avez souvent imaginé les personnages d’un tableau prendre soudainement vie? Le Tableau est un petit chef-d’œuvre, à la fois simple et intimiste : En un mot une merveille  ♥♥♥♥♥

5 avril 2012 / / Legendes

C’était le « réalisateur réaliste » mettant toujours en scène des personnages simples dans des situations complexes…Il a fait tourner autant les    meilleurs acteurs français que d’illustres inconnus….

Il était aussi l’un de mes réalisateurs préférés…  

4 avril 2012 / / FILMS
Pour les besoins de « Miror Miror », c’est Tarsem Singh qui se colle à la réalisation…Force est de constater que l’auteur n’atteint pas la même réussite que son très bon « The Cell ». Dommage ! ♣

3 avril 2012 / / FILMS
23 mars 2012 / / FILMS
Claude Desrosiers livre un film tourné sous forme de vrai-faux documentaire vraiment faussement réussi !
 
Issu d’un milieu modeste de Montréal, Bossé (Guy A. Lepage) démontre très tôt un goût pour l’argent et un talent entrepreneurial qui lui    permettent de se hisser parmi les plus grands du monde financier.
20 mars 2012 / / FILMS
D’un film plutôt lent et lourd, Sébastien Pilote en compose une réalité poignante. Portée par la musique de Pierre Lapointe et Philippe Brault, l’objectif est atteint malgré la noirceur du propos.  ♥♥♥♥

19 mars 2012 / / FILMS
 Un très réussi film d’époque injustement oublié par les cérémonies américaines habituelles. ♥
 
Au XIXème siècle, dans l’Irlande en proie à de terribles difficultés économiques, une femme se fait passer pour un homme afin de pouvoir travailler. Pendant trente ans, elle trompe son entourage, employée dans un hôtel sous le nom d’Albert Nobbs, en tant que majordome.