CINÉMANIAK Posts

8 janvier 2020 / / On défriche

La franchise horrifique The Grudge est désormais une figure iconique du cinéma horrifique. Ses situations glauques et ses apparitions fantomatiques terrifiantes ont su marquer une génération amoureuse du cinéma de genre. Or, que serait un classique de l’horreur sans tentative de renaissance par les bienfaits d’un remake ?

29 décembre 2019 / / On défriche

Le réalisateur américain Todd Phillips délaisse le genre de la comédie qui a fait sa renommée dans le cinéma de divertissement américain (la trilogie The Hangover) pour coscénariser et réaliser ce drame violent sur les origines du personnage de l’univers de Batman, le Joker. Fort de son Lion d’or récolté à la Mostra de Venise en septembre 2019, Joker se dévoile être bien plus qu’un film campé dans l’univers populaire de DC Comics. Film à discuter, film à démanteler.

21 décembre 2019 / / On défriche

En 2013 sortait le film qui marqua une génération entière. Depuis six ans, la folie de Frozen n’a pas diminué et rares sont les films d’animation aux reins assez solides pour accoter l’œuvre de glace. Il va sans dire que la pression était au rendez-vous pour la suite, Frozen II. Est-ce que le défi a été relevé? Sans l’ombre d’un doute, mais se retrouvera-t-il aux côtés de son prédécesseur sur l’étagère des classiques de Disney? Rien n’est moins sûr.

20 décembre 2019 / / On compile
17 décembre 2019 / / On compile
14 décembre 2019 / / On défriche

Sélectionné hors compétition au dernier Festival de Cannes, le film est habité par la nostalgie d’une époque révolue​ où son héros s’adonne à la (ré)création des sentiments. Nicolas Bedos y confirme son talent d’écriture, à la fois tendre et corrosif, entouré d’acteurs investis qui nourrissent une œuvre déjà bien féconde.

11 décembre 2019 / / On jase

Toujours habité par ces questionnements face à la relève cinématographique et à la survie du 7ème art, je persiste à rencontrer des intervenants faisant partie du domaine, afin d’obtenir leur vision des choses. M’attendant, encore une fois à des discours, soit rassurants, soit inquiétants, je vous partage mes entretiens avec les cinéastes Jeanne Leblanc et Émile Gaudreault, pour cette seconde partie d’article.

1 décembre 2019 / / On jase

Sur une terrasse de Côte-des-neige, le cinéaste d’animation Théodore Ushev nous parle de création, de destruction, de politique et de son dernier film, Physique de la tristesse (2019). Il nous livre le fruit de sept années de travail où les arts visuels, la littérature, le cinéma et la politique s’engouffrent à nouveau dans un tourbillon animé. Il s’empare cette fois d’une nouvelle technique, celle de la peinture à l’encaustique.