CINÉMANIAK Posts

Félix Rose nous offre un portrait de sa famille sous forme documentaire. Un mélange classique entre archives de médias, archives familiales (inédites) et entrevues, Les Rose ne prend aucun risque formel, mais réussit à rendre justice au point de vue de cette famille politisée.

20 août 2020 / / On jase

Il est tombé dedans tout petit, et il y est encore. Steve Koltai, propriétaire du Cinéma L’Amour, nous a ouvert les portes du mythique établissement montréalais. Derrière le jaune et rouge de l’enseigne qui coiffe le boulevard Saint-Laurent depuis 1981, une famille, un homme, un parcours et des questions. Prenez place, et laissez-vous conter l’histoire de L’Amour.

Avec des décors et des corps élimés par la vie, le film tourné en format DV pénètre en nous, usant de force et de lenteur pour diffuser un implacable mais salutaire message d’amour. Cette caméra à l’épaule, documentarisant la photo, apporte de la turbulence aux états d’âme et aux afflictions des personnages qui transfusent leurs sentiments dans les grandes artères de la vie.

17 août 2020 / / On dépoussière

Gagnant du prix spécial du jury à Cannes en 1996 pour son originalité, son côté provocateur ainsi que son audace, le film Crash de David Cronenberg a été restauré dans une version 4K, distribuée par MK2 Mile End pour projections en salle. La nouvelle version est impeccable, ce qui rend le film d’autant plus troublant.

12 août 2020 / / On jase

Les forces créatives responsables de PEN15 sont un duo de scénaristes/actrices formé de Maya Erskine et Anna Konkle ajouté du scénariste et réalisateur Sam Zvibleman. La série est du genre quête initiatique (coming of age) de deux pré-adolescentes âgées de 13 ans comme jamais la télévision nous a offerte.

3 août 2020 / / On jase

Quatrième volet du dossier Tou.te.s en salles : Cinémaniak donne la parole à Anne-Julie Lalande, gérante et responsable technique au Cinéma Moderne, après avoir été responsable de l’accueil et de la billetterie depuis mai 2019. Un entretien qui met de l’avant l’importance du pouvoir de ralliement que le cinéma possède, Portrait d’une cinéphile dont la fougue et la sagacité n’ont d’égal que le nombre incalculable de tâches qui lui incombent.

3 août 2020 / / On compile

Lorsque le gris commence à peindre notre moral, ce n’est probablement pas le bon timing pour s’installer devant un écran diffusant les mêmes teintes. Rien de mieux qu’une bonne dose de couleurs pour s’émerveiller le cristallin et changer le gris en rouge-jaune-bleu. Pour ce second top 5, je vous propose des oeuvres aux esthétiques qui savent manier l’arc-en-ciel presqu’autant que les Skittles.