Le medecin de famille

Cet ami qui vous veut du bien ♥♥½

Patagonie, 1960. Un médecin allemand rencontre une famille argentine sur la longue route qui mène à Bariloche où Eva, Enzo et leurs trois enfants s’apprêtent à ouvrir un hôtel au bord du lac Nahuel Huapi. Cette famille modèle ranime son obsession pour la pureté et la perfection, en particulier Lilith, une fillette de 12 ans trop petite pour son âge.
Sans connaître sa véritable identité, ils l’acceptent comme leur premier client. Ils sont peu à peu séduits par le charisme de cet homme, l’élégance de ses manières, son savoir et son argent, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils vivent avec l’un des plus grands criminels de tous les temps.

 

Comme annoncé légèrement en préambule, le médecin de famille est le portrait d’un homme qui finalement pourra s’avérer le bourreau d’une famille tout en empruntant le chemin balisé du destin historique. Troisième long-métrage de Lucia Puenzo (XXY),  ce médecin célèbre en Argentine a vu son adaptation à l’écran concourir aux oscars du meilleur film étranger en 2013. Le film a également été sélectionné en catégorie Un certain Regard à Cannes la même année.

le medecin de famille2

Si le personnage est célèbre en Amérique du Sud, il convient d’admettre que ce n’est pas le cas dans le monde entier et on pourra déplorer au film le fait de n’éluder parfois seulement la dimension historique. En outre, la réalisatrice semble ne jamais vouloir choisir entre thriller  (façon Dominick Moll justement) et le biopic plus convenu. Aussi, le récit n’entre jamais dans l’intime et finit par ne brosser que la narration avec une certaine distance. C’est ce qui empêche réellement le spectateur de prendre réellement part au récit.

Sans être désagréable, le long métrage se laisse regarder  mais pâtit d’un manque évident de choix dans son traitement

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *