Loki: Rencontre hebdomadaire avec un Dieu

LOKI – saison 1, États-Unis, 2021

Où voir ça : Disney+ en version originale anglaise et en version française doublée
Production : Marvel Studios
Créée par :
Scénario : Michael WaldronEric Martin, et Tom Kauffman
Réalisation de tous les épisodes : Kate Herron
6 épisodes, entre 42 et 53 minutes

Après le succès de WandaVision (avec ses 23 nominations aux Emmys 2021) et celui de The Falcon and the Winter Soldier (Falcon et le soldat de l’hiver, avec ses 5 nominations), Marvel Studios est de retour avec une nouvelle série originale Disney+ centrée sur un personnage secondaire de leur univers cinématographique : Loki. Tom Hiddleston reprend son rôle d’antihéros dans une histoire se déroulant après les événements du blockbuster Avengers: Endgame (Anthony et Joe Russo, 2019).

Synopsis

Lorsque Loki met la main sur le Tesseract en 2012 dans une réalité alternative créée par les Avengers, il va être arrêté par le Tribunal des variations Anachroniques (TVA). Malgré sa méfiance envers cette organisation, Loki fera équipe avec Mobius, un employé du TVA, pour arrêter une dangereuse menace. 

Du second au premier plan

Dire que cette série, réalisée par Kate Herron (la série Sex Education), était attendue par les inconditionnels du MCU (Marvel Cinematic Universe), s’avérerait un euphémisme. Ce personnage tant chouchouté depuis le début de cette saga méritait d’être glissé au premier plan et de s’éloigner de son rôle de soutien. Ses admirateurs seront ravis, Loki ne déçoit que rarement et peut s’affirmer comme la meilleure série originale Disney+ de Marvel Studios.

 

Moins brouillonne que Falcon et le soldat de l’hiver et plus rythmée que WandaVision, Loki se distingue encore plus de ces dernières par ses dialogues captivants, par sa mystérieuse intrigue et par ses revirements scénaristiques inattendus. Ajoutons à cela d’incroyables décors (pour la plupart construits, la série évitant l’utilisation des effets spéciaux) et une trame sonore, écrite par Natalie Holt, digne d’un Emmy pour la meilleure composition. C’est ainsi qu’on a droit à une production de MCU de qualité.

Un trio

Tom Hiddleston interprète son personnage maintenant fétiche en restant fidèle à son jeu qui a tant charmé les spectateurs dans les films. La série nous permet de découvrir de nouvelles facettes de la personnalité de cet antihéros que l’on connaît depuis plus de 10 ans dans l’univers Marvel au cinéma, et pour notre plus grand plaisir. On doit admettre qu’il se fait presque voler la vedette par deux personnages secondaires : Mobius, joué par Owen Wilson et Sylvie, incarnée par Sophia Di Martino. Ceux-ci amènent un vent de fraîcheur bienvenu à la série. Le premier s’avère la grande surprise de la production. Charismatique et drôle, Mobius devient vite attachant. La chimie entre Wilson et Hiddleston se révèle indéniablement le point fort de la série. Les moments où ils ont leurs échanges accrocheurs nous restent à l’esprit et on attend impatiemment les suivants. On retiendra surtout la scène de l’interrogatoire de Mobius à l’épisode 1. Quant à Di Martino, sans trop en dévoiler, son personnage prend de l’ampleur dans les derniers épisodes laissant supposer un retour essentiel dans la suite de cette saga.

La recette Marvel

Malheureusement, Loki ne s’avère pas sans lacunes apparentes. Ceux qui s’attendent à des scènes d’action carabinées et exaltantes seront déçus. Les combats se font peu nombreux et sont en deçà de ce qu’on pourrait espérer. Mal coupés au montage et avec des prises de vues parfois douteuses, on regrette ces passages. En revanche, mention spéciale à la finale de l’épisode 3 (tout de même, le plus faible du lot), tournée en plan-séquence qui crée une scène spectaculaire. Finalement, malgré un épisode ultime contenant des révélations étonnantes, on regrette un dénouement trop orienté vers le futur de l’univers cinématographique et non pas sur celui de la série Loki. Devions-nous s’attendre à autre chose de la part de Marvel qui a toujours un plan pour d’innombrables suites? La situation finale nous laisse un goût amer en bouche, même si elle promet des changements qui semblent de bon augure pour le MCU.

 

Certains craignent une redondance dans cette saga avec un mélange de longs métrages et de séries télévisées interconnectés, néanmoins rassurez-vous, Loki s’avère la preuve que le procédé peut fonctionner. Fidèle à ses habitudes, Marvel nous réserve une petite surprise à la fin du générique, restez jusqu’au bout.

 

Bande-annonce originale anglaise :

Crédits photos : Disney+

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.