L’ivresse du pouvoir

Un « classique » de Chabrol tant la thématique est on ne peut plus d’actualité….

Sorti en 2006, comme pour laisser une empreinte sur ce monde avant son décès, le grand Claude se frotte aux problèmes de la justice au travers de l’affaire Elf (mais chut, toute ressemblance avec des faits ayant déjà eu lieu serait, comme on dit, fortuite); en réalité, c’est l’histoire d’un homme, corrompu par l’accès au pouvoir et qui a souvent piqué dans la caisse pour sa maîtresse…Face à lui, lors de sa mise en examen, la juge Eva Joly….oups Isabelle Huppert compose un rôle de femme forte, glaciale et charismatique à la fois….prête à tout pour faire éclater la vérité.

Sorte de justicière des temps modernes, Isabelle Huppert, alias Jeanne Charmant Killman, est l’atout majeur de ce long-métrage! Son flegme et son jeu d’actrice, en complémentarité avec la caméra de Claude Chabrol, sont la grande réussite de ce film qui tient en haleine.

18468948.jpg

 

L’ivresse du pouvoir est une réussite à tout point de vue : mise en scène, scénario (aux répliques délectables) et casting d’exception… la dimension historique en plus!

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *