L’homme qui rit

Un bien jolie adaptation du roman de Hugo avec un couple de cinéma dont on reparlera.♥♥♥♥

Gwynplaine fut élevé tout jeune par Ursus, un itinérant. Il a un terrible secret qu’il essaie de cacher: Son père lui a façonné au couteau sur la bouche un sourire permanent qui effraie le commun des mortels. Ensemble, ils montent sur scène et réussissent à jouer des variations de leur histoire jusqu’à ce qu’une duchesse vienne assister au spectacle.

 

Quel joli comte que cet « Homme qui rit » !

Jean Pierre Améris (Les émotifs anonymes) a choisi le côté fantaisiste au drame réaliste et force est de constater que cela laisse la part belle aux acteurs. Mieux, le couple Grondin/Terret explose divinement à l’écran !

Elle la star de demain, lui celle d’aujourd’hui (au Québec mais la France devrait succomber très vite) ! L’amour qu’ils se portent l’un l’autre est palpable; ils sont jeunes, beaux et pas épargnés par la vie !

Alors forcement, on les aime dès la première minute !

 

Derrière eux, Gerard Depardieu est comme toujours parfait mais on appréciera tout particulièrement la présence d’Emmanuelle Seigner qui démontre dernièrement un changement de registre intéressant !

 

Côté mise en scène et décors, le film tend complètement vers le dessin animé (à l’instar de Moulin Rouge à qui il n’arrive, malheureusement pas, à la cheville au final) avec des images bleutées à la limite du dessin et une trame sonore de Stephane Moucha magnifique (l’univers de Danny Elfman pour Sleepy Hollow n’est jamais loin !)

 

 

 

Donc forcement le spectateur ne boude pas son plaisir !

Et peu importe si le scénario manque peut-être d’intensité dramatique, si Améris peine à accentuer les doutes du héro quant à son apparence ou si le caractère léché du comte tombe parfois légèrement dans le mièvre…L’esprit de Hugo est bien présent…jusqu’au fameux discours de Gwynplaine/Grondin devant le parlement.

 

On retiendra l’essentiel : Un voyage dans l’univers poétique et magique de Gwynplaine et Déa !

 

 

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *