LES FILMS DES RÉALISATRICES (DE PARTOUT) QUE L’ON ATTEND EN 2019

Cinémaniak vous présente la compilation #4 des films de réalisatrices que l’on attend pour le reste de l’année 2019. Après des Québécoises (à lire ici), des Australiennes, des Anglaises (à lire ici) et des Américaines (à lire ici), cette semaine on se promène un peu partout autour du globe! La France, Israël, la Pologne, la Suède et le Vitenam sont au menu.

» Honey Boy de Alma Har’el

La réalisatrice israélienne du documentaire Bombay Beach (2011) plonge dans la fiction avec un drame librement inspiré par l’enfance de son scénariste et acteur principal : Shia LaBeouf. Le film raconte l’histoire d’un enfant acteur qui tente de maintenir une relation saine avec son père alcoolique et criminel. En plus de LaBeouf, Har’el s’est bien entourée pour le reste de la distribution : Lucas Hedges (Boy Erased, Lady Bird, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri, Manchester by the Sea), l’auteure-compositrice-interprète anglaise FKA Twigs (pour son premier rôle au cinéma) et Natasha Lyonne (les séries Russian Dolls et Orange Is the New Black, American Pie).

Date de sortie prévue : 8 novembre 2019

Noah Jupe dans Honey Boy | Crédit : Sundance Film Festival

Bande-annonce originale anglaise :
https://www.youtube.com/watch?v=5RR8WTQzwSk

» Back Home (Powrót) de Magdalena Łazarkiewicz

La réalisatrice polonaise, qui a commencé sa carrière comme assistante de Andrzej Wajda, explore dans Back Home le drame d’une jeune femme rejetée par sa communauté conservatrice à son retour miraculeux d’un kidnapping. Mettant en vedette Sandra Drzymalska, le film est sorti en avril sur les écrans polonais et fait le circuit des festivals.

Date de sortie prévue : fin 2019

Sandra Drzymalska dans Back Home | Crédit : The Moonshot Company

»The Third Wife de Ash Mayfair

Premier long métrage de la réalisatrice vietnamienne Ash Mayfair, The Third Wife est un drame situé au 19e siècle d’une fille de 14 ans, troisième femme (du titre) d’un riche propriétaire. Elle doit fournir un héritier mâle si elle veut avoir une reconnaissance officielle dans la structure sociale, pour surpasser ses sœurs-femmes, son statut deviendra réel alors qu’elle tombe enceinte. Le film a gagné quelques prix dans les festivals dont un TIFF, à San Sebastian, Sarasota, ou encore Chicago.

Date de sortie prévue : automne 2019

Affiche :

»The Kindness of Strangers de Lone Scherfig 

La réalisatrice danoise de An Education (2009) et Italian for Beginners (2000) continue sa carrière anglo-saxonne avec The Kindness of Strangers. La scénariste et réalisatrice explore la vie de quatre personnages souffrant de la plus grande crise de leur vie. Avec Zoe Kazan (The Big Sick, Ruby Sparks, The Ballad of Buster Scruggs), Caleb Landry Jones (Get Out, The Dead Don’t Die, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri), Bill Nighy (Love Actually, Pirates of the Caribbean: Dead Man’s Chest), Andrea Riseborough (Birdman, Oblivion, Mandy), et le Québécois Jay Baruchel (How to Train your Dragon, Goon, This Is the End).

Date de sortie prévue : automne 2019

Extraits :
https://www.youtube.com/watch?v=s8KtXfSyaXQ

https://www.youtube.com/watch?v=uZ7LIVlImzc

» My Zoe de Julie Delpy

L’actrice, scénariste et réalisatrice française revient avec un septième long métrage en tant que réalisatrice. La scénariste de Before Sunset et Before Midnight, scénarise et joue dans My Zoe dans ce drame d’une mère qui tente de protéger sa fille après une tragédie. Le film est attendu dans le circuit des festivals à l’automne 2019 et met en vedette Gemma Arterton (Quantum of Solace, Prince of Persia, Clash of the Titans), Richard Armitage (la trilogie The Hobbit) et Daniel Brühl (Good Bye Lenin, Inglorious Basterds, Captain America: Civil War).

Date de sortie prévue : automne 2019

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *