La Danza de la Realidad

Même s’il reste une journée de projection, c’est ce soir qu’est présenté La danza de la realidad, le film de clôture du 42e Festival de nouveau cinéma. Depuis 23 ans, Alejandro Jodorowsky n’avait pas réalisé un long métrage et sincèrement, on ne s’en plaignait pas. ♣

Foutoire autobiographique, mêlant surréalisme et symbolisme boboche, Jodorowsky nous raconte ses jeunes années au Chili dans les années 30, une enfance troublé par les changements historiques et politiques et des relation entre un père dérangé, une mère qui parle en chantant l’opéra et les «freaks» de son quartier.

Il y a quatres figures prédominantes dans le genre hyperréalisme surréel (ou le hyperréalisme enchanté pour reprendre l’expression de Laurent Duroche), Raoul Ruiz,  Federico Fellini, Fernando Arrabal et Alejandro Jodorowski.  Malgré deux films relativement réussis (El Topo et Fando y Lis), le chilien a toujours fait bien pale figure à coté des trois autres. À 84 ans bien sonné et après 23 ans d’absence de derrière la caméra, on aurait été en droit d’espérer que Jodorowsky apprenne ce qu’est la tempérance et la retenue. Avec son nouveau film, c’est vers Fellini qui louche, le Fellini d’Amarcord et d’Intervista, celui fasciné par les clowns, le cirque et les visages inhabituels. Fellini a réussit, dans la deuxième moitier de sa carrière, à être outrancier, mais à conserver une certaine poétique, se en quoi Jodorowski échoue lamentablement. Et le plus triste dans tout ça, c’est de voir une certaine presse accueillir ce film comme d’un retour inespéré.

Un conseil, fuyez ce film, si vous avez le goût d’enchantement, d’inhabituelle, de poésie visuel, voyez un Ruiz, voyez un Fellini, voyez un Arrabal, à la limite voyez El Topo, mais ne perdez votre temps avec cet insipide objet filmique.

(Laurent Gariépy)

 

Origine: Chili, 2013 – Durée: 130 Min.
Réalisation: Alejandro Jodorowsky
Scénario: Alejandro Jodorowsky
Production: Moisés Cosío, Michel Seydoux, Xavier Guerrero Yamamoto
Distribution: Brontis Jodorowsky, Pamela Flores, Jeremias Herskovits, Axel Jodorowsky, Adan Jodorowsky

Laurent

**class!K**

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] juste avant la pr√©sentation de La Danza de la Realidad d’Alejandro Jodorowsky, le film de cl√¥ture de la 42e √©dition du Festival du Nouveau Cin√©ma […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *