Page d'accueil Critiques de films Fatima : nouvelle définition de superhéroïne

Fatima : nouvelle définition de superhéroïne

Fatima : nouvelle définition de superhéroïne
1
0

Le plus récent film de Philippe Faucon, Fatima, propose une douce célébration portée par l’optimisme et l’espoir d’une immigrante (incarnée par l’actrice non professionnelle Soria Zeroual) qui lutte dans la pauvreté et la discrimination tout en élevant ses deux filles. ♥♥♥♥

Une autre mise à terre réaliste de la condition de vie des immigrants du réalisateur français qui a exploré cette thématique dans son précédent film, La Désintégration. Fatima est un drame émouvant qui déploie une mise en scène intimiste privilégiant gros plans et plans fixes. Cependant, son rythme lent et méthodique ne plaira pas à tout le monde.

Fatima: mère espoir!

Le scénario est inspiré des recueils autobiographiques (poèmes et pensées en arabe) de Fatima Elayoubi (Prière à la Lune et Enfin et Je Peux Marcher Seule), qui sont cités dans ce long métrage de manière évocatrice en voix off. Notre héroïne Fatima est une résidente de Lyon qui est venu en France il y a plusieurs années pour rejoindre son mari (Chawki Amari), mais ils se sont séparés depuis. Malgré tout, son ex est resté dans l’entourage de Fatima et il visite occasionnellement ses deux filles: Nesrine (Zita Hanrot) est une jeune adulte sensible qui étudie en médecine, tandis que Souad (Kenza Noah Aiche) est une adolescente rebelle et dépravée. Par contre, le père contribue très peu au bien-être de la famille fauchée.

Par conséquent, Fatima est forcé de travailler à des heures décalées comme femme de ménage pour de riches bourgeois et dans une usine locale. Pleinement consciente des sacrifices de sa mère, Nesrine se consacre avec dévouement à ses études, au point où elle risque de succomber à la pression. Souad ,d’autre part, est une fille arrogante qui est au bord de se faire expulser de son école à cause de son comportement problématique et son manque d’effort. Cette dernière se moque de sa mère compte tenu de son incapacité d’apprendre la langue française.

Piqué par les propos méprisants de sa fille, Fatima est déterminée à prouver que si elle était restée à l’école du village en Algérie, elle aurait pu devenir une ministre « si les élections n’étaient pas truquées ». Malheureusement, Fatima tombe accidentellement dans les escaliers au travail et casse son bras. Elle est donc forcée de plaider sa cause pour obtenir une allocation lorsque la douleur l’empêche de travailler. Ainsi, Fatima rédige un journal et déverse toutes ses frustrations, rêves et espoirs.

Fatima de Philippe Faucon

 Un trio d’actrices inoubliables

L’un des rares défauts qui empêchent Fatima d’être particulièrement attachant est son rythme lent et monotone qui entrave une intrigue trop épisodique. Ceci étant dit, la bonté de Fatima fait d’elle une héroïne contemporaine quasi angélique. De plus, Zita Hanrot démontre un potentiel dramatique considérable et Noah Aiche est d’un comique naturel, en particulier dans les scènes où elle flirte avec  les jeunes prétendants qui tentent de la draguer sur place.

La bande sonore de Robert-Marcel Lepage évoque un ton culturel approprié dans ce portrait réfléchi qui mérite amplement sa nomination aux Césars dans la catégorie Meilleur Film.

Découvrez également notre entretien avec Zita Hanrot: 

https://www.youtube.com/watch?v=vA1ZrTBiLGI

(1)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!
Justin Charbonneau

Depuis son voyage en France où il a vécu l’expérience de sa vie au Festival de Cannes en 2012, Justin Charbonneau se passionne pour la diversité du septième art. Suite à cet événement enrichissant, il complète un Baccalauréat en études cinématographiques à l’Université de Montréal. Puis, à l’été 2015, il se joint à l’équipe de Cinémaniak à titre de chroniqueur régulier.

Bandes-annonces

Archives