Ego Trip

Ego Trip ou la comédie estivale québécoise de mauvais goût ♣

La popularité de Marc Morin décline à vue d’oeil. Animateur de talk-show antipathique et à l’humour douteux, il est détesté dans le milieu. Les invités de prestige fuient son émission et ses indices d’écoute sont en chute libre. Alors que le réseau de télévision pour lequel il travaille menace de retirer son émission de sa grille, son agent l’envoie contre son gré en Haïti à titre de porte-parole de SOS Monde, dans l’intention de redorer son image et de regagner la sympathie du public.

L’idée de base était déjà limite…L’écriture et la narration générale achèvent finalement le concept de départ à savoir d’apprécier passer une heure trente en compagnie d’un personnage principal détestable. François Avard dont c’est le premier scénario pour le cinéma (il a essentiellement travaillé sur les Bye Bye et des séries télé), cumule les situations insuffisamment drôles et qui, sur la durée, finissent par s’avérer véritablement douteuses.

Autant Patrick Huard peut s’avérer une bonne surprise bien dirigé chez Xavier Dolan, autant il parait ici démuni dans la recherche de la blague à tout prix. Seul s’en tire au niveau des comédiens Guy Jodoin qui assume complètement un rôle secondaire loufoque.

Ego Trip

Au delà de l’écriture et des mauvaises intentions qui ne sont pas sans rappeler les Maîtres du suspens c’est surtout l’image donnée par les occidentaux sur le « tiers monde » qui inquiète. Benoit Pelletier, scénariste du Sens de l’humour et dont c’est ici la première réalisation avec Ego Trip, peine à dynamiser sa comédie et surtout rendre sympathique ses personnages (dont Sandrine Bisson inexploitée) … Peut-être aurait-il gagné à obtenir quelques conseils d’Emile Goudreault (autrement qu’à la production) qui dispose de réelles idées pour ses personnages y compris secondaires…

Traiter en comédie certain fait de société peut devenir gênant…surtout lorsque l’approche est directe et sans réelle remise en question…Ce ne sont ni des clichés, ni des idées reçues. C’est seulement de très mauvais goût…à l’image du personnage principal antipathique au maximum et qui ne sauve ni le film ni ses personnages

Ouvoir.ca

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *