De la crédibilité du festival de Cannes….

Cannes est-il vraiment le rendez-vous international du cinéma ? Rien n’est moins sur au vue de cette édition 2012 !  

Déjà la sélection laissait présager d’un manque évident de prise de risque…Jugez par vous-même…

Sur les 22 films en compétition, 11 étaient des films de réalisateurs ayant déjà reçu une gratification à Cannes (soit une chance sur deux de    revoir un « habitué » briguer une récompense) :

Ken Loach : Palme d’or en 2006, Prix du jury en 1990 & 1993

Michael Haneke : Palme d’or en 2009 et Grand prix du jury en 2001

Christian Mungiu : Palme d’or en 2007

Abbas Kiarostami : Palme d’or en 1997

Alain Resnais; Grand prix du jury en 1980

Jacques Audiard : Prix du jury en 2009

Matteo Garrone : Prix du jury en 2008

Carlos Reygadas : Prix du jury en 2007

Thomas Vinterbeg : Prix du jury en 1998

David Cronenberg : Prix spécial du jury en 1996

Jeff Nichols : Grand Prix de la semaine internationale de la critique en 2011

Les 11 autres réalisateurs, s’ils n’avaient pas eu la chance d’obtenir un prix à Cannes, étaient par ailleurs des réalisateurs de renom pour    certain…Bref…

la crème des cinéastes…connus.

Or Cannes se targue d’être le rendez-vous incontournable du cinéma international…mais où se situe

la prise de risque ? Si l’on regarde les 4 films distingués cette année par le jury, quelle révélation pourrons-nous vraiment retenir ?    Garrone, Haneke, Loach & Mungiu…un condensé de tous ce qui a déjà été honoré à Cannes…

Outre les révélations, il convient aussi de se demander si Cannes ne demeure pas dans une homogénéité de talents (rendons-leur toutefois cette    concession) et se ferme complètement à diversité ….

A force de voir des starlettes à Cannes il conviendra aussi de relever combien les réalisateurs primés contrastent complètement avec le    star-système…En Effet, aucun « people » présent dans les récompensés sauf si l’on considère l’immense acteur qu’est Jean Louis Trintignant…(Avec le Carrax primé, au moins le festival aurait eu l’excuse de Kylie Minogue…)

Enfin il a été relevé cette année que le festival sélectionnait que peu de réalisatrices sous-entendant que les sélectionneurs étaient    clairement misogynes…

Cannes ou le festival de la controverse ?

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *