Deux mille vingt. Un fléau-dont-on-ne-veut-plus-prononcer-le-nom. Détresse psychologique, racisme systémique, feu destructeur, système judiciaire révoltant, renvoi du clown républicain, dévouement extrême, cri du coeur et dénonciation des violences. Une année de colère mais aussi de solidarité. 

Côté 7e art, à Montréal, les cinémas ont ouvert 175 jours. C’est loin d’être assez pour que le cinéma rayonne à sa juste valeur et encore moins pour que les salles survivent. On le répète depuis quelques mois, il ne faut pas hésiter à soutenir les cinémas et maisons de distribution qui proposent bien souvent un catalogue de films à visionner en ligne. 175 jours de cinémas ouverts, donc, et une majorité d’oeuvres regardées à la maison. Les films de 2020 ont quelque chose de précieux. 

Cette année, Cinémaniak a accueilli de nouvelles personnes. Une équipe toute passionnée pour vous partager les bons et moins bons coups de l’industrie.

Sans plus attendre, voici les films les plus marquants de 2020:

 

Alexandre

» C’est ça le paradis?  de Elia Suleiman (France, Qatar, Allemagne, Québec, Turquie, Palestine) | Ce que Marc-Antoine en a pensé
» Mank de David Fincher (États-Unis)
» Ne croyez surtout pas que je hurle de Frank Beauvais (France)
» Notre-Dame du Nil de Atiq Rahimi (France, Belgique, Rwanda, Monaco)| Ce que Alexandre en a pensé
» Topside de Logan George et Celine Held (États-Unis) | Ce que Jules en a pensé

Mentions spéciales : The 20th Century de Matthew Rankin (Québec et Canada), Les Chatouilles de Andréa Bescond et Eric Métayer (France), Bacurau de Juliano Dornelles et Kleber Mendonça Filho (Brésil, France)

Notre-Dame du Nil de Atiq Rahimi

 

Anamaria

» First Cow de Kelly Reichardt (États-Unis)
» Kajillionaire de Miranda July (États-Unis) | Ce que Marc-Antoine en pensé
» Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France) | Ce que Alexandre en a pensé et Ce que Prune en a pensé
» Une grande fille (Dylda) de Kantemir Balagov (Russie)
» Vivarium de Lorcan Finnegan (Irlande, Belgique, Danemark et Canada)

Kajillionaire de Miranda July

 

Diane

» Clean with Me (After Dark) de Gabrielle Stemmer (France)
» I’m Thinking of Ending Things de Charlie Kaufman (États-Unis)
» Ne croyez surtout pas que je hurle de Frank Beauvais (France)
» Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France) | Ce que Alexandre en a pensé et Ce que Prune en a pensé

I’m Thinking of Ending Things de Charlie Kaufman

 

Jimmy

» Blood Quantum de Jeff Barnaby (Québec)
» Les enfants du temps (Tenki no ko) de Makoto Shinkai (Japon)
» Jusqu’au déclin de Patrice Laliberté (Québec)
» Onward de Dan Scanlon (États-Unis)
» Uncle Frank de Alan Ball (États-Unis)

Jusqu’au déclin de Patrice Laliberté

 

Jules

» Boys State de Amanda McBaine et Jesse Moss (États-Unis)
» Never Rarely Sometimes Always de Eliza Hittman (États-Unis et Royaume-Uni) | Ce que Jules en a pensé
» Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France) | Ce que Alexandre en a pensé et Ce que Prune en a pensé
» Small Axe (Mangrove et Lovers Rock) de Steve McQueen (Royaume-Uni)
» Topside de Logan George et Celine Held (États-Unis) | Ce que Jules en a pensé

Mentions spéciales : La déesse des mouches à feu de Anaïs Barbeau-Lavalette (Québec), Feels Good Man de Arthur Jones (États-Unis), Madre de Rodrigo Sorogoyen (Espagne, France), Nadia, Butterfly de Pascal Plante (Québec) | Ce que Jules en a pensé, Sound of Metal de Darius Marder (États-Unis) | Ce que Marc-Antoine en a pensé et The Trial of the Chicago 7 de Aaron Sorkin (États-Unis)

Never Rarely Sometimes Always de Eliza Hittman

 

Kalem

» C’est ça le paradis? de Elia Suleiman (France, Qatar, Allemagne, Québec, Turquie, Palestine) | Ce que Marc-Antoine en a pensé
» La déesse des mouches à feu de Anaïs Barbeau-Lavalette (Québec) | Ce que Sophie en a pensé
» Dick Johnson Is Dead de Kirsten Johnson (États-Unis)
» Small Axe (Lovers Rock) de Steve McQueen (Royaume-Uni)
» Sound of Metal de Darius Marder (États-Unis) | Ce que Marc-Antoine en a pensé

Mentions spéciales : The Assistant de Kitty Green (États-Unis), First Cow de Kelly Reichardt (États-Unis), L.A. Tea Time de Sophie Bédard Marcotte (Québec), Never Rarely Sometimes Always de Eliza Hittman (États-Unis et Royaume-Uni), A White, White Day de Hlynur Palmason (Islande, Danemark, Suède)

Lovers Rock de Steve McQueen

 

Marc-Antoine

» 1917 de Sam Mendes (États-Unis et Royaume-Uni) | Ce que Marc-Antoine en a pensé
» C’est ça le paradis?  de Elia Suleiman (France, Qatar, Allemagne, Québec, Turquie, Palestine) | Ce que Marc-Antoine en a pensé
» Small Axe (Lovers Rock) de Steve McQueen (Royaume-Uni)
» Rewind de Sasha Joseph Neulinger (États-Unis)
» Servants de Ivan Ostrochovský (Slovénie, Roumanie, République Tchèque et Irlande) | Ce que Marc-Antoine en a pensé

Mentions spéciales : Crip Camp de James Lebrecht et Nicole Newnham (États-Unis), The Nest de Sean Durkin (Royaume-Uni et Canada), The Painter and the Thief de Benjamin Ree (Norvège), True History of the Kelly Gang de Justin Kurzel (Australie, Royaume-Uni, France), WolfWalkers de Tomm Moore et Ross Stewart (Irlande, Luxembourg, France, Danemark)

C’est ça le paradis? de Elia Suleiman

 

Mélanie

» Da 5 Bloods de Spike Lee (États-Unis)
» Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin (Québec)
» Mank de David Fincher (États-Unis)
» Prière pour une mitaine perdue de Jean-François Lesage (Québec)
» Les Rose de Félix Rose (Québec) | Ce que Marc-Antoine en a pensé

Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin

 

Olivier

» First Cow de Kelly Reichardt (États-Unis)
» L.A. Tea Time de Sophie Bédard Marcotte (Québec)
» The Metamorphosis of Birds (A Metamorfose dos Pássaros) de Catarina Vasconcelos (Portugal)
» Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (France) | Ce que Alexandre en a pensé et Ce que Prune en a pensé
» Servants de Ivan Ostrochovský (Slovénie, Roumanie, République Tchèque et Irlande) | Ce que Marc-Antoine en a pensé

Mentions spéciales : Clean with Me (After Dark) de Gabrielle Stemmer (France), Il n’y a pas de faux métier de Olivier Godin (Québec), Kajillionaire de Miranda July (États-Unis), Last and First Men de Jóhann Jóhannsson (Islande).

L.A. Tea Time de Sophie Bédard-Marcotte

 

Prune

» First Cow de Kelly Reichardt (États-Unis) 

First Cow de Kelly Reichardt

 

Simon

» Kenbe la, jusqu’à la victoire de Will Prosper (Québec, Haïti) | Ce que Simon en a pensé
» Possessor de Brandon Cronenberg (Canada)
» Prisons sans barreaux de Nicole Giguère et Isabelle Hayeur (Québec)| Ce que Simon en a pensé
» Les Rose de Félix Rose (Québec) | Ce que Marc-Antoine en a pensé
» Softie de Sam Soko (Kénya) | Ce que Simon en a pensé

Possessor de Brandon Cronenberg

 

Sophie

» L’acrobate de Rodrigue Jean (Québec)
» A Hidden Life de Terrence Malick (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne)
» The Assistant de Kitty Green (États-Unis) | Ce que Sophie en a pensé
» La déesse des mouches à feu de Anaïs Barbeau-Lavalette (Québec) | Ce que Sophie en a pensé
» Le lac aux oies sauvages de Yi’nan Diao (Chine, France)

La déesse des mouches à feu de Anaïs Barbeau-Lavalette

 

Et vous, vos préférés de 2020?
Merci de nous lire. À l’année prochaine!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *