Page d'accueil Actu À La Une Concours pour gagner des laissez-passer double pour la première de DETROIT (Kathryn Bigelow)

Concours pour gagner des laissez-passer double pour la première de DETROIT (Kathryn Bigelow)

Concours pour gagner des laissez-passer double pour la première de DETROIT (Kathryn Bigelow)
49
0

Cinemaniak et les Films Séville sont heureux de vous offrir la chance de gagner cinq laissez-passer double pour la première montréalaise de DETROIT à Montréal  le mercredi 2 août à 19h30 au Cineplex Forum.

Après avoir réalisé THE HURT LOCKER (2008) et ZERO DARK THIRTY (2012), la talentueuse Kathryn Bigelow nous revient en force avec un huis clos puissant sur les émeutes de 1967 à Détroit. D’une durée de 5 jours, ces émeutes d’une grande violence sont passées à l’Histoire. Avec John Boyega (STAR WARS: EPISODE IX), Will Poulter (THE REVENANT) et Jason Mitchell (STRAIGHT OUTTA COMPTON), le film met en vedette la crème de la crème des stars montantes.

 Synopsis: En 1967, d’importantes émeutes ont lieu à Détroit. De nombreux affrontements, durant 5 jours, feront une quarantaine de morts et des milliers de blessés.

Concours : detroit

Vous souhaitez gagner un des laissez-passer pour la première ?

Pour participer, rien de plus simple: Répondez à la question suivante par courriel à cinemaniakmontreal@gmail.com

ou via le formulaire
« Avec quel réalisateur célèbre Kathryn Bigelow partagea-t-elle sa vie de 1989 à 1991? »


Le concours est ouvert jusqu’au 27 juillet date du tirage au sort.

Bonne chance à tous!

(49)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!
Syril Tiar

Tombé dans le cinéma alors qu’il était tout petit, Syril Tiar s’est rapidement pris d’affection pour le cinéma francophone… Devenu un connaisseur hors-pair des Sautet, Resnais, Chabrol, Lelouch, Lecomte (oui à cette époque, seuls les vivants comptaient), ce n’est que bien plus tard qu’il a pu élargir ses goûts à d’autres réalisateurs d’abord européens (Von Trier, Almodovar, Leigh…) puis américains (Allen, Burton).

Bandes-annonces

Archives