Cinemania: Bilan 2013

Des mois que les adeptes du cinéma francophone attendaient ça ! Le festival Cinemania a donc encore une fois relevé le défi de programmer la crème des productions en langue de Molière pour cette 19ème édition.

Nous l’avions déjà évoqué, certaines exclusivités (telles que le Klapisch, le Galienne ou le Lemercier actuellement en promotion en France) auraient fait du bien à leur section comédie (par ailleurs plutôt pauvre))… En dehors de cela, le festival s’avère un franc succès.

Plusieurs grands films resteront comme des marquants de 2013 : Bien sûr Le passé, premier film en français du réalisateur iranien Asghar Farhadi et qui devrait se frayer un chemin vers un possible oscar du film en langue étrangère mais également plusieurs incontournables tels que Violette (qui a aussi remporté le prix du public) , Neuf mois ferme ou Grand Central.

1396428_730404150322693_1499224639_n

Si les exclusivités telles que Suzanne ou Avant l’hiver se sont révélées plutôt décevantes, il n’en a pas été le cas avec les invités prestigieux. Ainsi Anouk Aimée a animé une classe de maître le premier week-end lorsqu’Emmanuelle Devos et Martin Provost étaient présents pour une table ronde le second. Ces derniers nous ont d’ailleurs consacrés quelques minutes : Martin Provost pour revenir sur la genèse de son nouveau long métrage, Emmanuelle Devos pour commenter sa filmographie.

Tahar et moi

Emmanuelle Devos2

A noter que le très sympathique Tahar Rahim représentait ici pas moins de trois films; Il est revenu avec nous sur sa jeune et déjà exemplaire carrière.

L’avenir de Cinemania

On l’aura bien vu tout au long du festival, cette dix-neuvième édition aura été un franc succès et il convient de se demander quelle direction le festival prendra pour le futur. Cette année, il pointait en direction de valeurs sûres avec peu de prise de risque (hormis un spécial « vincent Macaigne »)

Grand Central film still

Cette année le FNC ayant fait le pari des « découvertes », nous sommes à même de nous demander s’il n’est pas justement, dans son essence même, à un festival que de donner lieu à des coups de projecteur ?

La question se pose…Toutefois on retiendra que Cinemania a su, au fil des années, devenir un des incontournables de la belle province. Devançant largement le FFM, il figure aujourd’hui avec Fantasia et le FNC, parmi les rendez-vous immanquables des cinéphiles.

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.