Page d'accueil Bilans 2017 Bilan du cinéma québécois : les 10 meilleurs films de 2017

Bilan du cinéma québécois : les 10 meilleurs films de 2017

Bilan du cinéma québécois : les 10 meilleurs films de 2017
1.08K
0

Comme tous les ans, petite rétrospective de l’année pour les productions québécoises que l’on apprécie tant. Qui s’est démarqué? Qui n’a pas été à la hauteur des attentes? Petit récapitulatif final de ce qui a fait le paysage cinématographique de 2017 !

Avouons-le tout de go, 2017 a été marquée par le succès au Box-office de deux suites Bon Cop Bad Cop 2 et De père en flic 2… Les comédies estivales ont fait sortir les familles avec bonheur, mais côté proposition artistique, malheureusement on repassera (même si le travail d’Émile Gaudreault convient habituellement d’être salué). La première ne rejoindra pas le rang de film culte tandis que le second était une énième variante sur les rapports conflictuels entre proches en campagne québécoise. De quoi se demander si les productions d’Émile Gaudreault n’obtiennent pas plus de financement si son scénario se déroule hors des villes.   

Les vrais succès sont à mettre sur les épaules de quatre bonshommes, de ces gars qui n’ont pas froid aux yeux et qui préfèrent tenter plutôt que de se faire enfermer dans un moule. En effet Robert Morin, Robin Aubert, Simon Lavoie et Jean-François Asselin ont marqué l’année avec Le problème d’infiltration, Les affamés, Ceux qui font les révolutions n’ont fait que se creuser un tombeau et Nous sommes les autres qui sont les films québécois qu’il fallait voir en 2017, même si un seul semble être véritablement gagnant au box-office : celui de Robert Morin qui est resté de longues semaines à l’affiche. Incroyable pour un film sorti en été de réussir autant sur la durée dans une époque ou la plupart des productions indépendantes font un petit tour de deux semaines en salles et puis s’en vont. K-films Amérique, son distributeur, peut danser la gigue tout nu afin de célébrer !

À lire aussi: Bilan du cinéma mondial : les meilleurs films de 2017

Derrière ces quatre propositions et les deux gros succès en salles évoqués en préambule, l’année 2017 parait bien terne (Forcement on mettra de côté Denis Villeneuve et Jean-Marc Vallée avec des propositions complètement américaines en 2017).

Au printemps, Alexis Durant-Brault, s’en est très bien sorti avec C’est le cœur qui meurt en dernier, mais combien de résultats mi-figue mi-raisin? Ça sent la coupe, Votez Bougon, Innocent, Et au pire, on se mariera sont autant de films dont on pouvait attendre un succès plus important. Ces quatre films disposent d’une distribution de premier plan et des metteurs en scène capables de fédérer… Malheureusement la réussite n’était pas au rendez-vous (et plusieurs se retrouvent d’ailleurs dans notre pire de l’année).

On ne tapera forcement pas sur les résultats (forcement très faible) du Cyclotron, de la Petite fille qui aimait trop les allumettes, d’Iqaluit ou de Maudite Poutine; la proposition artistique de leurs auteurs n’ayant jamais été axée sur les ventes aux guichets. À ce titre, il convient de saluer les bons résultats de deux des coups de cœur de la fin d’année 2016 en festival sortis en salle en ce début d’année : Nelly et Ceux qui font les révolutions n’ont fait que se creuser un tombeau.

Qu’en sera-t-il de la présence des auteurs en festival en 2018? Les années passent et leur présence semble se réduire toujours plus… Si la SODEC aide désormais les créateurs en marge (autrement dit les kids de RKSS ou Robin Aubert avec ses Affamés), l’avenir semble incertain quant aux natures des films sélectionnés.

En conclusion, une année 2017 assez traditionnelle avec son petit lot de comédies à succès et ses succès d’estime d’auteur. Peu resteront malheureusement dans l’histoire en attendant une année 2018 sans doute plus conséquentes avec le retour de Denys Arcand et le prochain Xavier Dolan (mais le film sera-t-il vraiment un film québécois?).

Maintenant place au moment que vous attendiez tous! Voici les 10 meilleurs films québécois de l’année 2017!

Bilan du cinéma québécois : les 10 meilleurs films de 2017

Les 10 meilleurs films québécois de 2017

10- Les Rois Mongols de Luc Picard

9- Boost de Darren Curtis

8- De Père en Flic 2 d’Émile Gaudreault

7- Maudite Poutine de Karl Lemieux

6- Nous Sommes les Autres de Jean-François Asselin

5- Le Problème d’Infiltration de Robert Morin

4- Les Affamés de Robin Aubert

3- C’est le cœur qui meurt en dernier de Alexis Durant-Brault

2- Nelly de Anne Émond

1- Ceux qui font les révolutions n’ont fait que se creuser un tombeau de Simon Lavoie et Mathieu Denis

À lire aussi:

Les 5 séries québécoises qu’il ne fallait pas manquer en 2017

(1082)

Incrivez-vous à notre infolettre!
Fondée en 2012, Cinémaniak est une revue de cinéma exclusivement web qui s’est donnée comme mission de promouvoir le septième art sur le continent nord-américain. Notre mission est de donner la parole à des passionnés de cinéma capables de rendre accessible l’art qu’ils affectionnent.
Nous détestons les spam. Votre adresse courriel ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Promis!
Syril Tiar Tombé dans le cinéma alors qu’il était tout petit, Syril Tiar s’est rapidement pris d’affection pour le cinéma francophone… Devenu un connaisseur hors-pair des Sautet, Resnais, Chabrol, Lelouch, Lecomte (oui à cette époque, seuls les vivants comptaient), ce n’est que bien plus tard qu’il a pu élargir ses goûts à d’autres réalisateurs d’abord européens (Von Trier, Almodovar, Leigh…) puis américains (Allen, Burton).

Archives