Belles familles

Premier navet pour Belles familles de Jean-Paul Rappeneau ? Autopsie d’un échec ! ♠

Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d’Ambray où il a grandi est au cœur d’un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie…

 

Que nous as-tu donc fait Jean-Paul ? Toi habituellement si habile pour les grandes fresques romanesque (Le Hussard sur le Toit/Bon voyage)… est-ce le passage à l’ère moderne qui t’a totalement fait rater ton dernier film ?

Je n’ai pas pour habitude de spoiler un film aux lecteurs…mais afin de bien pratiquer l’autopsie de cet échec, il est quelques indices que je me devais de révéler, je m’en excuse par avance.

Belles-familles

Car dès les premières minutes, c’est un rythme pressé, des personnages énervé et un montage trop énergique qui vient consumer le public. Cela n’augure rien de bon et c’est sans parler du son également trop pressant et laissant à croire une violence qui arriverait (mais inutile) : Bruit de voitures, de portes, crissements de pneus et forcement personnages qui parlent plus haut que de coutume…

Et quand se met en route ton histoire, on ne peut que constater le malaise !

Malaise de voir la jeune Marine Vacth à demi-nue (était-ce vraiment nécessaire ?), malaise de voir Karin Viard et Mathieu Amalric (si habitués à jouer les amants chez les Larrieux) se donner la réplique en tant que potentiels parents avec une génération d’écart, malaise de voir les fautes de goût également (Le coups de foudre final de l’ex-femme chinoise à la fin du film est un manque de subtilité évident; le suggérer était suffisant, pourquoi insister lourdement sur son destin ?) , malaise également vis-à-vis de la direction d’acteurs qui laissait à croire une comédie à l’audience; Malaise techniquement avec ces zoom accélérés en changeant le focus…; Malaise enfin face à l’excès de tout dans le film (musique grandiloquente perdant toute éventuelle grâce au film)

Le scénario n’était déjà pas un sommet de surprise, une réalisation bien plus aérée et simple aurait grandement aidé ton film Jean-Paul, crois-moi !

Sélection Cannoise ? Vraiment ?

Il parait que le film est passé à un cheveu d’une sélection Cannoise ? Finalement ce fut un mal pour un bien, le déplacement sur la croisette aurait sans doute été très dur Jean-Paul…

Belles-familles2

Même jusqu’à la fin…que n’avais-tu besoin de tourner un plan à Shanghaï ? Quel gaspillage d’argent …Et surtout quel gaspillage de talent !

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *