Page d'accueil Alexandre Blasquez

Alexandre Blasquez

Passionné par les images depuis son plus jeune âge, c’est grâce à ses études en cinéma, de Bordeaux à Montréal, qu’Alexandre a pu parfaire sa culture d’oeuvres anciennes. Toujours la tête dans les nuages, c’est d’abord en musique qu’il voyagera, notamment en Martinique, où il restera 4 ans durant l’adolescence.Une vraie boule d’énergie créative qui aime toucher à tout : du chant à la danse en passant par la décoration de meubles anciens. Éclectique dans l’âme, il affectionne tout particulièrement le cinéma asiatique (Kim Ki-Duk, Park Chan-Wook, Bong Joon-Ho ou encore Hayao Miyazaki), les cinéastes du Dogme (Vinterberg, Von Trier), ou encore le cinéma social de Ken Loach et des frères Dardennes. La rencontre avec le cinéma québécois a aussi été très forte (Robert Lepage, Robert Morin). Établi à Montréal depuis près de 9 ans, c’est dans un grand magasin qu’Alexandre exerce le métier de visuel. Comme il se plaît à dire, les mannequins sont comme des personnages, on les habillent en fonction de chaque histoire.

Loveless : un dernier tango en Russie

Après seulement trois ans d’absence, le méticuleux Andreï Zviaguintsev est de retour avec Loveless, une œuvre à l’intensité dramatique maîtrisée, sans fard, mais non sans heurts, qui scrute l’effroi et la douleur indicible d’un couple en pleine séparation. Sur des paysages d’indifférence, l’hiver s’est installé dans une banlieue moscovite où le givre a figé des branches au bord d’une […]

Une femme fantastique (Una mujer fantastica) : comme un roseau sauvage

En lice aux Oscars dans la catégorie « meilleur film en langue étrangère », Une femme fantastique, du Chilien Sebastian Lelio, constitue un vibrant plaidoyer pour l’identité doublé d’un message politique éloquent, qu’une esthétique enlevante vient magnifier. Vous entendrez probablement parler d’Une femme fantastique durant les jours à venir, notamment parce qu’il est l’un des premiers métrages à offrir le rôle principal d’un […]

Lola pater: je règle mon pas sur le pas de mon pater

Dans Lola pater, Fanny Ardant s’affranchit de son statut d’icône pour offrir une prestation sans fards ni artefacts, celle d’un transsexuel dont le fils vient perturber un équilibre douloureusement gagné au fil des années. À la mort de sa mère, Zino (Tewfik Jallab) se voit dans l’obligation de contacter son père pour des questions de succession. Très rapidement, […]

Rencontre avec Nadir Moknèche : un empathique amoureux des gens

Le 9 novembre dernier, dans le cadre du Festival Cinemania, Nadir Moknèche était de passage à Montréal pour la sortie de son 5ème long métrage Lola pater. Le Québec, il connait déjà. Il nous a confié être venu l’été, il y a très longtemps, visiter un ami originaire de St Agathe des Monts. À l’image de ses films […]

In the fade : entrer dans la lumière

Précédé d’un accueil mitigé au dernier Festival de Cannes où Diane Kruger s’est mérité à juste titre le prix d’interprétation féminine, In the fade ne fait pas dans la tiédeur. Il pousse le spectateur dans ses retranchements et le force à affronter la réalité, certes dérangeante, mais ô combien réaliste du quotidien de certains Allemands d’origine turque. Katja Serkeci […]

Happy end: je filme bien, ne t’en fais pas!

Pour son douzième long métrage Michael Haneke ne perd pas de son mordant et permet à Happy end de briller par la noirceur des âmes en peine qu’il filme avec une grisante froideur. Depuis la mort du patriarche, Anne Vincent (Isabelle Huppert) gère l’entreprise industrielle familiale fondée par Georges (grinçant Jean-Louis Trintignant), maintenant retraité. Elle est épaulée par son fils […]

Bilan du cinéma français : les 5 meilleurs films de 2017

Fin d’année oblige, l’heure est venue de faire le bilan des films français, un bilan qui ne marquera pas les esprits, la cuvée 2017 ayant été sans surprises. Depuis plusieurs années, les films de super héros, d’animations et les nombreuses suites ont la mainmise sur le box-office mondial. Le cinéma français de 2017 ne fait […]

L’amant double : fenêtre sur faux-semblants.

Pour son 17ème long métrage, L’amant double,  François Ozon réalise un thriller érotique dont l’audace formelle surprend au mépris d’un contenu insipide et sans relief. Adapté d’un polar de Joyce Carol Oates, après Swimming-pool et Les amants criminels, cette nouvelle incursion dans un film de genre s’avère bien décevante. De nature malingre et instable, Chloé (troublante Marine Vacth) souffre de douleurs abdominales récurrentes. […]

Jérémie Renier: la versatilité d’un acteur décontracté

C’est habillé en streetwear, de manière décontractée et confiante, que Jérémie Renier est venu nous parler de son dernier film, L’amant double, présenté en première Nord-Américaine dans le cadre du Festival Cinemania. C’est votre troisième collaboration avec François Ozon après Les amants criminels et Potiche, qu’est-ce qui vous séduit dans son univers ? Je trouve que c’est quelqu’un de très versatile. […]

Nos années folles: Itinéraire d’un travesti raté

Avec Nos années folles, André Téchiné réalise une adaptation bien documentée, mais peu sentie, de l’œuvre La Garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili et Danièle Voldman, inspirée de la véritable histoire de Paul et Louise Grappe. En pleine Grande Guerre, après deux années passées sur le front, un poilu (Pierre Deladonchamps) se mutile et déserte afin de se soustraire à son devoir. Paul s’en […]

Archives