Aller à la barre d’outils
Affichage : 1 - 8 sur 89 RÉSULTATS

Été 85 : le manège tumultueux qu’est l’amour

Il souffle un vent de chaleur sur les côtes normandes de l’Été 85 de François Ozon. Entre suspens et passion charnelle, il nous dévoile la sombre et tragique histoire de deux adolescents qui découvrent, en même temps que l’amour, la dureté de la vie. De leur rencontre fortuite jusqu’à leur naufrage sentimental, ils seront liés durant 6 semaines et 8h par le romantisme morbide d’un pacte saugrenu : le premier des deux qui mourra ira danser sur la tombe de l’autre.

The Last tree : Chacun cherche son choix

Shola Amoo sonde et scrute sur trois moments de vie, l’adolescence tourmentée de Fémi, un jeune britannique d’origine nigériane qui peine à se construire après avoir été contraint de quitter les campagnes du Lincolnshire, où demeure sa mère adoptive Mary, pour aller s’installer avec sa mère biologique dans un logement social de la banlieue sud de Londres.

Son frère : ceux qui l’aiment prendront sa main

Avec des décors et des corps élimés par la vie, le film tourné en format DV pénètre en nous, usant de force et de lenteur pour diffuser un implacable mais salutaire message d’amour. Cette caméra à l’épaule, documentarisant la photo, apporte de la turbulence aux états d’âme et aux afflictions des personnages qui transfusent leurs sentiments dans les grandes artères de la vie.

Notre-Dame du Nil : un fleuve pas si tranquille

À l’orée du réel, le réalisateur mêle légendes et mythologie dans une description onirique de la nature, rappelant l’approche philosophique de Terrence Malick qui se plait à la filmer en contre-plongée. Magnifiée par la photographie pittoresque de Thierry Arbogast, la pureté de son éclat dégage, dès le prologue, une douce quiétude qui accentue la violence à venir, en alternant le rêve et la mémoire, dans des images de terreur laissant présager du pire.

Pluie de films sur Vues d’Afrique

Pour sa 36ème édition, le Festival International Du Cinéma Vues d’Afrique se tiendra en ligne sur la chaîne TV5 à compter du 17 avril jusqu’au 26 du mois. L’occasion de découvrir un cinéma engagé, tourné vers l’humain et militant, des Antilles françaises jusqu’au continent-mère. Au programme : portraits naturalistes, prises de conscience, comédies sociales, traditions locales. Tous les genres sont représentés à l’image de la diversité des pays portraiturés. Je vous parle de 4 films ayant suscité mon interêt.