The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe)

Un mélodrame classique, mais parfaitement maitrisé. On a déjà tout vu ça, des millions de fois, mais on nous le ressert comme jamais auparavant, dépouillé, parfait. ♥♥♥♥½

Didier est musicien dans un groupe de Bluegrass, il croisse la route d’Élise. Ils vont s’aimer, ils vont se haïr. Ils auront un fille, Maybelle. Âgée de 7 ans, elle succombe  d’un cancer. Élise se tourne vers Dieu et à croire en la réincarnation, elle tente tragiquement d’aller rejoindre Maybelle.  

Voici le film qui représente la Belgique dans la course à l’oscar du meilleur film étranger et pour en voir vu plusieurs qui concourent, celle-ci est nettement supérieur aux autres.  D’abord un pièce écrite par l’acteur Johan Heldenbergh (qu’on a pu voir dans BenX, La Merditude des Choses et Moscou/Belgique), elle fut portée à l’écran, vu son succès, par Felix Van Groeningen, ami du comédien et réalisateur de La Merditude.

Le personnage de Dider explique, dans le film, en quoi la musique Bluegrass est la plus belle musique du monde, c’est qu’elle est simple, dénuée d’artifice, seulement une guitare, une mandoline, un banjo et une voix… C’est exactement ça le film, tout réduit dans dans sa plus simple composition, une histoire, un homme, une femme, une petite fille, une tragédie. Simple ne veut pas dire banale, loin de là, en dépouillant leur histoire au maximum, il ne reste que l’essentiel, que le sublime. On est dans une tragédie grecque, la tragédie dans son plus simple appareil, un quintet Bluegrass, le groupe d’Élise et de Didier, fait même office de chœur antique.

L’ouverture du film donne d’entrée de jeu l’ambiance du film et en fait le résumé, titrant sur le groupe de Didier qui chante  »sans Élise », Will The Circle Be Unbroken originalement  »Maybelle » Carter et sa famille :

«I followed close behind her Tried to hold up and be brave
But I could not hide my sorrow When they laid her in the grave 
Will the circle be unbroken By and by, Lord, by and by
There’s a better home a-waiting In the sky, Lord, in the sky»

 

 

 

Ouvoir.ca

Écrit par :

**class!K**

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *