Claude Miller

C’était le « réalisateur réaliste » mettant toujours en scène des personnages simples dans des situations complexes…Il a fait tourner autant les    meilleurs acteurs français que d’illustres inconnus….

Il était aussi l’un de mes réalisateurs préférés…  

Né en 1942, il est major de l’IDHEC (Institue des hautes études cinématographiques) dans les années 60 et tourne en 1976 son premier long-métrage, « La meilleure façon de marcher », qui fait grand bruit à sa sortie. Le film est nommé 5 fois aux césars et Miller s’octroie le luxe d’obtenir Patrick Dewaere à son meilleur ainsi que Patrick Bouchitey et Michel Blanc. Un an plus tard, il fait tourner Depardieu, Miou-Miou et Josiane Balasko dans « Dites lui que je l’aime ».

En 1981, c’est surtout le face à face Serrault/Ventura dans « Garde à vue » qui lui permettra une reconnaissance publique : Le film obtient 4 césars.

Alors devenu l’un des réalisateurs les plus en vogues, il ne se repose pas pour autant réalisant en 1983 « Mortelle Randonnée », fascinant film avec de nouveau Michel Serrault mais aussi Isabelle Adjani.

Au milieu des années 80, il est fasciné par la fille Gainsbourg à qui il confie « L’Effrontée » et « La Petite Voleuse ».

Dans les années 90, il se fera plus discret… On notera « Le sourire » qui fera débuter Mathilde Seigner….mais qui sera un échec important pour lui.

En 1998 il revient avec un film superbe porté par d’illustres inconnus : « La Classe de Neige » qui lui vaudra le prix du jury à    Cannes.

C’est une seconde carrière qui démarre pour lui avec les années 2000 où il enchaine succès après succès : « Betty Fisher »,  « La petite Lili » & « Un Secret » resteront comme des films aboutis et touchants…

En 2009 il avait même co-réalisé « Je suis heureux que ma mère soit vivante » avec son fils.

L’an dernier « Voyez comme ils dansent » avait été un échec retentissant.

Depuis il s’était consacré à un nouveau projet, « Thérèse D », avec Audrey Tautoux et Gilles Lelouch, dont on ne sait aujourd’hui s’il verra le jour….

Après Claude Chabrol il y a dix-huit mois c’est une nouvelle étoile du cinéma français qui s’éteint

Filmographie

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *